La fin de l'année rime souvent avec bonnes résolutions en cascade. Faire davantage de sport est la résolution n°1 des Français selon le baromètre sport-santé de la Fédération Française d'Education Physique et de Gymnastique Volontaire. Logique face à la sédentarité accrue due au télétravail.

Faire du sport plus régulièrement (27%), se réserver de vrais moments de détente (25%) et passer plus de temps avec sa famille et ses amis (24%). Voilà les 3 bonnes résolutions qui arrivent en tête pour l'année 2022 selon le baromètre sport-santé de la Fédération Française d'Education Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV) réalisé avec Ipsos. 

59% des Bretons plus sédentaires qu'avant la crise

Premiers impactés en Bretagne, les femmes et les personnes vivant avec un ou plusieurs enfants selon la FFEPGV. Ils se déclarent plus sédentaires qu'avant la crise, la faute en partie au télétravail et aux tâches domestiques.

Avec les confinements, il y avait eu le kilomètre autorisé pour aller courir ou marcher puis le sport autorisé uniquement sur ordonnance, la fermeture puis la réouverture des piscines, la suspension des sports collectifs et des sports de contact, l'interdiction de la danse à plusieurs et la limitation à des groupes de 6 personnes pour pratiquer la gymnastique en extérieur. 

Autant dire que le sport depuis la pandémie a connu des hauts et des bas. D'ailleurs, l'année dernière 63% des Bretons déclaraient que la crise sanitaire avait rendu plus difficile la pratique d'une activité sportive. 

"Manger-bouger"

L'Anses, l'Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale recommande aux adultes de pratiquer 30 minutes de marche rapide par jour, au moins 5 jours par semaine. Pas assez pour éliminer toute la dinde et la bûche de Noël mais nécessaire pour diminuer la sédentarité et limiter les risques cardio-vasculaires. 

Sur les bords de la Vilaine, les averses n'ont freiné ni les sportifs ni les familles pour sortir prendre l'air.