Quimper : l'hommage à la chanteuse Louise Ebrel, partie en plein confinement

Elle avait quitté la scène sans qu'on puisse lui dire au revoir. La chanteuse Louise Ebrel, décédée le 30 mars, en plein confinement, était une des figures emblématiques du chant traditionnel breton. La cérémonie religieuse célébrée ce samedi en son honneur à Quimper s'est conclu en dansant.
Musiciens, amis, proches, de nombreuses personnes sont venue rendre hommage à la chanteuse, dimanche 13 juin, à la cathédrale Saint-Corentin de Quimper.
Musiciens, amis, proches, de nombreuses personnes sont venue rendre hommage à la chanteuse, dimanche 13 juin, à la cathédrale Saint-Corentin de Quimper. © M. Herry - France Télévisions

Crêtes colorées sur la tête et masques sur le visage, les amis punk de Louise Ebrel étaient ce samedi après-midi à la cathédrale de Quimper, aux côtés de ses proches, d'artistes bretons et de nombreux amateurs de musique bretonne. Comme un symbole de ce que l'artiste pouvait fédérer autour d'elle par le chant.

Louise chantait depuis l'enfance les chants appris auprès de sa mère, Eugénie Goadec. Mais ce n'est qu'à l'heure de la retraite qu'elle était montée sur scène. Scène, qu'elle partageait tour-à-tour avec Denez Prigent, Iffig Flatrès ou les Ramoneurs de Menhir, qui l'avaient rendue célèbre bien au-delà du cercle des amateurs de musique traditionnelle.

Elle est décédée le 30 mars dernier, à l'âge de 87 ans.

 

Hommage confiné 

Privés de dernier adieu par les mesures de confinement, les amis musiciens et chanteurs de Louise Ebrel avaient chanté pour elle, de chez eux, quelques jours après sa disparition, au moment de sa crémation.

Mais aujourd'hui, ils ont enfin pu lui rendre hommage, rassemblés dans la cathédrale de Quimper. Son compère Ifig Flatrès a notamment donné de la voix lors de la cérémonie, qui s'est achevée dans une longue gavotte, dansée sur le parvis.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture bretonne culture culture régionale musique hommage société