Régionales 2021 en Bretagne. la France Insoumise en quête d'alliance pour "une majorité alternative"

Avec 5,5 % au 1er tour, Pierre-Yves Cadalen, tête de liste de la France Insoumise, veut créer une alliance avec la liste écologiste de Claire Desmares-Poirrier et celle de Daniel Cueff. De son côté, le Rassemblement national irait volontiers puiser des voix chez les souverainistes. 

© France Télévisions

C'est un appel du pied très clair que le candidat tête de liste de la France Insoumise, Pierre-Yves Cadalen (5,5 %), adresse, ce dimanche soir, à la candidate écologiste Claire Desmares-Poirrier (14,7 %) et Daniel Cueff (Bretagne ma vie - 6,6 %) pour le second tour des Régionales. "Je leur propose une majorité alternative, dit-il, et de nous retrouver sur des idées très fortes. Il faut libérer la Bretagne du lobby agro-industriel" ajoute-t-il. 

Du côté d'Europe-Ecologie-les-Verts, on ne l'entend pas forcément de la même oreille. Claire Desmares-Poirrier indique "souhaiter une majorité à gauche et écologiste la plus large possible. L'option de majorité alternative de Pierre-Yves Cadalen n'est pas une option favorable".

Les résultats des "petits partis"

"Une Bretagne responsable, moins dépendante de l'Etat", c'est sur ce thème que le porte-parole du Parti breton, Joannic Martin, a fait campagne pour les Régionales 2021. Mais, au vu de son résultat au premier tour de cette élection (1,6 %),  la tête de liste de "Bretagne responsable" n'a pas entraîné beaucoup d'électeurs dans son sillage.

Même constat pour le souverainiste David Cabas, tête de liste de Debout la France-Bretagne qui atteint les 1,5 % de voix au premier tour. Des voix que le candidat du Rassemblement national, Gilles Pennelle, convoite puisque, au soir de ce premier tour, il appelle les électeurs de Debout la Bretagne à "reporter leurs votes" sur sa liste au second tour. 

L'autre souverainiste,Yves Chauvel, qui menait la liste "La Bretagne en héritage" n'atteint même pas 1 % des votes, avec un résultat de 0,3 %. Il voulait "rassembler aussi bien à gauche qu'à droite" et "dézinguer" ses adversaires. Les électeurs bretons ont refroidi ses ambitions.

Dans le "camp des travailleurs" et de Lutte ouvrière, Valérie Hamon obtient 2,2 % des voix. Cette militante de 49 ans, candidate à toutes les élections locales - elle fut tête de liste aux dernières municipales à Rennes -, participait pour la 3e fois à ces élections régionales. 

Revivez la soirée du 1er tour

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections