Réservation pour l'été. Les campings de Bretagne sont complets au moins la première quinzaine d'août.

L’engouement pour les campings ne connaît pas la crise, qu’elle soit sanitaire ou économique. En Bretagne, la plupart d’entre eux affichent complet au moins la première quinzaine d’août. Notamment les campings haut de gamme. Si vous voulez réserver, il faut se dépêcher. 

le camping Plijadur, à la Trinité-sur-Mer, est prêt à accueillir ses résidents
le camping Plijadur, à la Trinité-sur-Mer, est prêt à accueillir ses résidents

Le camping à papa, avec sa tente à piquets à planter sur un coin d’herbe, a vécu. Vive le camping haut de gamme, appelé désormais sans complexe « hôtellerie de plein-air ».

Ce dernier, avec ses chalets, ses mobils-home avec jardinet privé et son espace aquatique cerné de toboggans en tous genres, s’est imposé comme le mode de vacances idéal pour de nombreux touristes.

"Le secteur du camping a crû de 3 à 4% par an, surtout tiré par les 4 et 5 étoiles. Ce segment, progressivement, est allé prendre de la part de marché sur les résidences de tourisme et les clubs", explique Sébastien Manceau, associé expert du tourisme au sein du cabinet Roland Berger.

La crise sanitaire va-t-elle changer la donne ? Apparemment non. Au contraire.

Je m'attends à une très belle année 2021, parce que 2020 a permis à des Français de découvrir le camping. Ça a été une année de recrutement", ajoute Sébastien Manceau.

Confirmation au camping « La Plage » à Penmarc’h dans le Sud-Finistère (4 étoiles). "On est complet la première quinzaine d’août » nous annonce-t-on à l’accueil, entre deux coups de téléphone pour de nouvelles réservations. Nos hébergements de luxe, les emplacements, il y a une forte demande pour un peu tout".

Plus à l’Est, à Locmariaquer dans le Morbihan, au camping 3 étoiles Lann Brick, ce sont les trois premièes semaines d’août qui sont d’ores-et-déjà complètes. "Les gens ont besoin d’évasion, de prendre du plaisir simple. Nos réservations viennent surtout de Bretons ou de gens qui habitent dans les régions proches. Pour l’instant, on a que deux couples d’étrangers".

 

Moins d'étrangers pour l'instant, mais ça pourrait venir 

Les contraintes de quarantaine, pourraient en effet faire hésiter l’habituelle clientèle étrangère. Allemands, Néerlandais, Belges, les plus nombreux dans les campings de la région, pourraient quand même débarquer un peu plus tard en juillet.

C'est ce qu’on pense au camping municipal de la pointe du Groin, sur la Côte d’Emeraude en Ille-et-Vilaine. « Nous, on ne fait pas de réservation. Mais on s’attend à recevoir beaucoup de monde cet été. Les week-end de juin ont été bons, avec 80% de remplissage, et notamment quelques Allemands ».


Comme quoi les campings municipaux, pourtant bien éloignés de l'ambiance (et des tarifs!) des grands complexes privés avec allées de mobils-home et espace aquatique, profitent aussi de l'attrait pour ce tpe d'hébergement. 

De nombreuses sociétés ont débarqué sur le marché du camping de luxe et se frottent les mains pour cet été, après une saison 2020 un peu en deça en raison de la COVID.

"Depuis la fin du mois d'avril on a un taux de réservation très fort pour cet été", confirme Quentin Schaepelynck, directeur général de Homair Vacances, spécialisé dans les séjours en mobil-home, qui propose 130 destinations dont 104 en France.

Aujourd'hui, sur la destination France, on pense qu'on va faire comme une année normale, le taux de remplissage est de 80% voire 90% dans certaines régions comme la Paca, la Corse. La Bretagne sera complet avant la fin du mois de juin.

Quentin Schaepelynck, directeur général de Homair Vacances

C’est un fait. Les réservations dans les campings pour cet été 2021 sont plus nombreuses qu’en 2019. Soleil (peut-être !) et assouplissement des règles sanitaires sont plus-que-jamais porteurs d’espoirs pour encore booster les réservations dans ce type d’hébergements. Au camping étoilé, les voyants sont au vert.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie