• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Réunification de la Bretagne : les élus de Loire-Atlantique votent contre

Le 24/09/2016 : Manifestation dans les rues de Nantes pour la réunification de la Bretagne. / © Marc ROGER/Ouest-France/Maxppp
Le 24/09/2016 : Manifestation dans les rues de Nantes pour la réunification de la Bretagne. / © Marc ROGER/Ouest-France/Maxppp

Le conseil départemental de Loire-atlantique a voté lundi contre le rattachement du département à la Bretagne, une question récemment soulevée par une pétition, mais s'est prononcé pour l'organisation d'un référendum décisionnel sur le sujet.

Par KV avec AFP

Contre le rattachement mais pour un référendum


Parmi les 62 élus départementaux du Conseil départemental de Loire-Atlantique, 30 ont voté contre le rattachement à la Bretagne, 13 ont voté pour, et 15 se sont abstenus. Quatre n'ont pas pris part au vote. En revanche, 55 élus se sont prononcés pour que l'État organise un référendum dans les deux régions concernées. Trois élus ont voté contre, trois se sont abstenus et l'un d'eux n'a pas pris part au vote. Ce vote est symbolique, le département n'ayant pas la possibilité légale d'organiser un tel référendum.
 
 

Une pétition de 100 000 signatures pour la réunification


La Loire-Atlantique fait partie de la région Pays de la Loire mais plusieurs associations, dont "Bretagne réunie", militent pour le rattachement à la région Bretagne, invoquant des raisons culturelles et historiques. Fin novembre, Bretagne réunie a remis au président du département Philippe Grosvalet (PS) une pétition de plus de 100.000 signatures, soit 10% du corps électoral de Loire-Atlantique, portant sur ce rattachement.
 

Vers un référendum dans les deux régions, Pays-de-la-Loire et Bretagne


Une certaine pression s'exerçait sur les élus de Loire-Atlantique. Jeudi 13 décembre, à quelques jours du vote au conseil départemental de Loire-Atlantique, les conseillers régionaux bretons ont voté une délibération en faveur d'une Bretagne à 5 départements. Les Bretons se disant prêts à organiser une consultation populaire, à la condition toutefois que les électeurs de Loire-Atlantique se prononcent eux aussi en faveur du rattachement. Le Président du département de Loire-Atlantique Philippe Grosvalet, a lui  adressé ce vendredi une lettre à Emmanuel Macron,dans laquelle il demande au Président de la République d'organiser un référendum à l'échelle des deux régions Pays de la Loire et Bretagne. 
 


La présidente des Pays de la Loire, plutôt opposée au vote


Le référendum demandé, concernerait les deux régions et la question est loin de faire l'unanimité en Pays-de-le-Loire, dont la présidente du Conseil régional Christelle Morançais, beaucoup plus circonspecte sur la question a déclaré vendredi "Si à chaque réforme, on doit faire un référendum, moi j’émets beaucoup de prudence. C’est un peu la facilité. On est typiquement dans les paroles d’élus qui essayent de trouver des solutions à la va vite pour essayer d’apaiser et de faire plaisir à tout le monde".
 

Vote dans le cadre de la loi NOTRe


Les 62 élus départementaux étaient ainsi appelés lundi à s'exprimer dans le cadre de la loi de 2015 sur la Nouvelle organisation territoriale de la République (loi NOTRe), qui offre un "droit d'option" aux départements souhaitant quitter une région pour une autre, à condition que les élus du département, mais aussi des deux régions concernées, votent en ce sens à une majorité des trois cinquièmes. 
    

 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus