Revitalisation des centres-villes : 11 villes bretonnes dans le plan du gouvernement

Les enseignes ferment les unes après les autres à Saint-Brieuc / © France 3 Bretagne
Les enseignes ferment les unes après les autres à Saint-Brieuc / © France 3 Bretagne

222 villes moyennes ont été retenues par le gouvernement pour son plan "action coeur de ville". Il vise à redynamiser les centres-villes. Parmi elles 11 villes bretonnes qui pourront bénéficier de crédits pour financer des projets dont elles auront l'initiative.

Par Maylen Villaverde

Ce mardi matin, le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, a annoncé la liste des villes moyennes retenues pour le plan "action coeur de ville". Ce programme prévoit une enveloppe de 5 milliards d'euros destinés à redynamiser les centres-villes de 222 communes en France. Parmi elles, 11 villes moyennes bretonnes ont été retenues sans avoir candidaté : Quimper, Lannion, Morlaix, Lorient, Pontivy, Vannes, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Fougères, Redon et Vitré.


Périmètre d'action du plan


Ces crédits disponibles sur cinq ans seront mis à la disposition des communes et des intercommunalités pour financer leurs projets. Ils pourront concerner notamment le logement, les transports et la mobilité, l'éducation, l'offre culturelle et sportive, ou le développement des outils numériques.

Ce plan vise notamment à acquérir et réhabiliter des logements, améliorer leur performance énergétique, "développer une nouvelle offre commerciale en centre-ville et rééquilibrer les conditions d'implantation avec la périphérie", indique le ministère de la cohésion des territoires.

"Action coeur de ville entend également "accompagner les commerçants dans la transition numérique" et simplifier leurs démarches d'implantation en centre-ville. Objectif: redonner de l'attractivité aux centres et aider les communes à retrouver un meilleur équilibre. 

Mise en oeuvre


Chaque ville sera aidée en fonction des projets qu'elles présenteront. Toutes les propositions seront étudiées en suivant une procédure simplifiée. Les préfets auront la responsabilité de recueillir les expressions d’intérêt, de coordonner les services et de mobiliser les moyens de l’État. Il aura également en charge l'animation du partenariat. Les candidats devront engager "la phase de préparation" de leur projet de redynamisation au printemps 2018

Sur les 5 milliards d'euros mobilisés, 1 milliard proviendra de la Caisse des dépôts en fonds propres, 700.000 euros en prêts, 1,5 milliard d'euros d'Action Logement et 1,2 milliard d'euros de l'ANAH", l'Agence nationale de l'habitat.

Les villes moyennes, principalement de 30 à 50.000 habitants, concentrent 23% de la population et 26% de l'emploi, tout en étant confrontées à d'importantes difficultés sociales. Beaucoup d'entre elles comptent de nombreux locaux commerciaux vacants et voient leur centre se vider après 19H.

Redynamisation du centre ville de Lorient
Les commerçants lorientais réagissent au plan de revitalisation des centres-villes lancé par le gouvernement - S.Izad/P.Queyroux. Intervenants : Sarah Dhoyer Commerçante "Le manège" et Jean-Eude Francheteau Commerçant "Roadside Burger"

 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'analyse de Météo Bretagne sur les risques de crues en Ile-et-Vilaine

Les + Lus