Saint-Malo. Les sapeurs-pompiers s'équipent de jet skis pour le sauvetage en mer

Les sapeurs-pompiers malouins apprennent cette semaine à intervenir en mer sur des jet skis. Ces engins nautiques sont plus maniables que des semi-rigides et permettent notamment de sauver des surfeurs face à de grosses vagues ou des pêcheurs lors des grandes marées.

34 sapeurs-pompiers basés à Saint-Malo sont formés au sauvetage en jet ski du 19 au 23 avril.
34 sapeurs-pompiers basés à Saint-Malo sont formés au sauvetage en jet ski du 19 au 23 avril. © Laura Roudaut

Dès la mi-juin, les sapeurs pompiers de Saint-Malo seront aptes à intervenir au volant de deux jets ski de reconnaissance et de sauvetage (JRS). Ce sont des machines particulièrement puissantes, qu'ils doivent d'abord apprendre à manier avec précision.


Par rapport à un semi-rigide, ses jet skis sont plus maniables et nous permettent ainsi d'intervenir dans des zones difficiles d'accès ou sur une mer agitée

Adjudant-chef Emmanuel Huguet, conseiller technique départemental de l'équipe sauvetage côtier.

Pendant cinq jours, Emmanuel Huguet et son collègue formateur vont apprendre aux sapeurs-pompiers de Saint-Malo, tous expérimentés en sauvetage côtier, à "bien maîtriser les techniques de précision d'un jet ski".


Le stage dure cinq jours pour les pilotes au volant et deux jours pour les équipiers à l'arrière du jet ski, sur une planche de surf. 

Au total, l’ensemble des 34 sapeurs-pompiers malouins vont être formés au jet ski, dans des zones sensibles et compliquées à atteindre lors des phénomènes de grandes marées : en Baie de Saint-Malo (Môle des noires, plages de Bon secours, de l’éventail, de la Hoguette et de Rochebonne), ainsi qu'à la Pointe du Grouin, à Cancale.  

Le jet de reconnaissance et de sauvetage du SDIS 35

La priorité des sapeurs-pompiers est de secourir "rapidement et en toute efficacité en mer", sur un périmètre allant de la baie du Mont-Saint Michel jusqu'à celle de Lancieux dans les Côtes d'Armor. Une zone rocheuse où il y a souvent du courant. 

Un dispositif conséquent face à l'augmentation des interventions en mer

Le Service d'Incendie et de secours d'Ille-et-Vilaine (SDIS 35) constate que, sur la côte nord bretonne, de plus en plus d'accidents surviennent en mer, en période de grandes marées notamment.


Les interventions nautiques dans ces secteurs à risques sont malheureusement souvent dramatiques.

Dimitri Cahagon, conseiller technique en sauvetage côtier au sein du SDIS 35


Dimitri Cahagon se souvient notamment d'un jeune homme décédé le 22 août dernier, emporté par une vague, à Saint-Malo.

Le SDIS 35 a alors investi dans ses deux jets skis, d'une valeur de 50.000 euros, en 2020. Le lieutenant Sébastien Montagne précise que "les collègues d'autres départements côtier, comme la Loire-Atlantique ou le Morbihan, utilisent déjà ce genre de dispositif pour sauver notamment des surfeurs face à de grosses vagues".

Prévenir des risques à l'approche de la saison estivale 

Les sapeurs-pompiers du SDIS 35 "aimeraient sensibiliser la population bretonne et les nombreux touristes à ces nouvelles techniques d'intervention". Ils observent fréquemment des comportements "irresponsables" en mer et souhaitent ainsi prévenir des risques avant le début de l'été.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers grandes marées mer nature accident noyade