Témoignage face au coronavirus : "je suis infirmière en Ehpad, nos résidents vont mourir de solitude"

Nous vous avons demandé de nous envoyer vos témoignages, que vous soyez confiné ou au travail. Voici celui d’une infirmière en Ehpad qui alerte sur la solitude des résidents.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Stéphane De Sakutin / AFP
Vendredi 20 mars


Bonsoir,

Je suis infirmière dans un Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (Ehpad). Bien sûr je suis soumise au secret professionnel, mais là... c'est trop, je bous intérieurement.

Comme dans tous les Ehpad, les résidents sont confinés. Ils n'ont plus aucun contact avec leurs proches, leurs amis... Cela veut dire qu'ils ne sont en contact qu'avec le personnel de l'Ehpad, toute la journée. Des personnels qui, la tête dans le guidon, ne peuvent pas assurer en plus de leur charge de travail un rôle social, amical, auprès des résidents.

Prévenant, le directeur a dit dans la presse, et dans une note de service, qu'il allait mettre en place d'autres solutions de "communication". Ah Ok... Et?... Et bien rien...
Le téléphone? Oui, quand il y en a un dans la chambre, quand le personnel est disponible pour décrocher, tenir le combiné...


Et qu'est-ce qu'on fait pour les personnes en fin de vie?

En gros, le directeur dit que chaque cas sera étudié. Ah Ok... Et?... Et bien rien...
Une maman va mourir, et sa fille ne peut pas entrer dans la structure. Le Médecin a dit non. Voilà où on en est. Si ces résidents ne décèdent pas du coronavirus, ils mourront d'absence de communication, ils mourront de solitude...

J'ai fait part de mes interrogations à ma supérieure hiérarchique. Elle me dit qu'il faut prendre du recul. Ah. Ok. Super... Bien avancée avec ça ! En gros, fais ton boulot, et surtout ne te pose pas de questions.

Voilà. C'est dit. C'est dur.
C'est moche.

Merci de m'avoir lue.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 témoignage santé société