• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Avec la websérie La Tête de l'Emploi, France 3 donne la parole aux personnes porteuses d'un handicap, et qui ont décidé de faire face dans le monde du travail. Une parole brute et positive des différences, qui n'empêchent pas le talent. En partenariat avec l'Adapt, structure médico-éducative, qui en a fait également un site internet.

 

Stéphane: "travailler, c'est énorme"

Stéphane est gendarme à la brigade de recherche de Saint-Nazaire. 

Les soucis de santé, il doit les laisser à la porte du bureau. Comme ses collègues, il mène les enquêtes et effectue les permanences de jour comme de nuit. 

Convaincu que tout est possible quand on veut y arriver, Stéphane poursuit son travail au contact des citoyens, en continuant à vivre comme tout le monde.
 
La Tête de l'Emploi - Stéphane: "travailler, c'est énorme"


 

Catherine: "il ne faut pas avoir peur"

Catherine et Francis ont créé un gîte de France depuis de nombreuses années, à partir des bâtiments d’exploitation agricole, restés sans activité du fait de leurs handicaps.

En couple, ils gèrent l’accueil, l’entretien et la gestion des 4 chambres… Même pas peur !
 
La Tête de l'Emploi - Catherine: "il ne faut pas avoir peur"


 

Marion: "c'est du positif"

Victime d’un accident de travail, Marion s’est reconvertie dans le transport d’analyses médicales. 

Après la phase de doute sur ses capacités à retrouver un emploi adapté à son handicap, Marion s’épanouit dans son activité.

C’est que du positif !

 
La Tête de l'Emploi - Marion: "c'est du positif"


 

Dimitri: "aller dans le milieu ordinaire"

Dimitri est ouvrier dans une chèvrerie. Son souhait le plus cher est de quitter le milieu protégé et son centre d’accueil pour travailler à l’extérieur. 

Il prouve ses capacités tous les jours en effectuant la traite, l’entretien et les mises bas. Ça permet de voir qu’en situation de handicap, on peut travailler.
 
La Tête de l'Emploi: Dimitri: "aller dans le milieu ordinaire"


 

Jeanne: "c'est moi qui décide"

Jeanne est entrepreneure indépendante. 

Après avoir exercé des métiers très physiques et suite à de gros problèmes de santé elle a créé une micro-entreprise. 

Elle découvre alors la relation client, les bons de commandes et la gestion, mais c’est le premier métier où elle dit ne jamais vouloir s’arrêter.

Une valorisation professionnelle en autonomie.
 
La Tête de l'Emploi - Jeanne: "c'est moi qui décide"


 

Nadine: "on peut tout faire"

Nadine pensait devoir arrêter de travailler après être passée par la case longue maladie.

Elle a finalement trouver un emploi en comptabilité gestion qui lui convient parfaitement.

Ce nouveau métier prouve que, bien entouré, on peut tout faire.

 
La Tête de l'Emploi - Nadine: "on peut tout faire"


 

Samuel: "le handicap, il fait partie de moi"

Samuel est directeur et animateur dans un centre de loisirs. 

Son handicap visible suscite la curiosité des enfants et parfois l’inquiétude de ses employeurs. 

Mais, il prouve, chaque jour, que son handicap fait partie de lui et qu’il le dépasse dans ses responsabilités quotidiennes.

 
La Tête de l'Emploi - Florian: "gagner en autonomie"


 

Pascal: "se laisser porter"

Pascal était artisan dans le bâtiment mais il a du se reconvertir après des problèmes de santé. 

Il a découvert le métier d’architecte et exerce dans un cabinet comme dessinateur graphiste. 

Son nouveau projet professionnel n’a été possible que grâce à l’accompagnement vers cette réorientation.

 
La Tête de l'Emploi - Pascal: "se laisser porter"


 

Sarah: "faire partir les préjugés"

Sarah était coiffeuse. Sa maladie atrophie ses muscles et l’empêche d’exercer son ancien métier. 

Elle a retrouvé une activité professionnelle comme hôtesse d’accueil et elle s’épanouit dans sa tache. 

Pour autant, il faut continuer à faire partir les préjugés.
 
La Tête de l'Emploi - Sarah: "faire partir les préjugés"


 

Delphine: "c'est une seconde chance"

En apprentissage dans une municipalité, Delphine s’est retrouvée en fauteuil roulant à cause d’une maladive évolutive. 

Les équipes de la ville ont tout mis en oeuvre pour maintenir Delphine dans son emploi de paysagiste.

C’est une seconde chance, malgré la perte d’autonomie.

 
Websérie La Tête de l'Emploi - Delphine: "c'est une seconde chance"





 

Florence: "aller au bout de ses rêves"'

Florence travaillait dans le sanitaire et social lorsque survint la maladie qui l’obligea à se reconvertir.

Aujourd'hui formatrice professionnelle pour adultes, elle est convaincue que malgré les obstacles et l’adversité, il faut aller au bout de ses rêves.

 
Florence: "aller au bout de ses rêves"'

Sandrine: "il faut avoir la niaque"

Avec l’âme commerçante, Sandrine a décidé d’ouvrir son magasin de prêt à porter. 

Alors qu’elle était auxiliaire de vie, des problèmes de santé l’ont empêchés de poursuivre son activité. 

Dans sa boutique, elle s’épanouit en satisfaisant au mieux sa clientèle. Quand on veut, on peut.

 
Sandrine: "il faut avoir la niaque"


 

Christophe: " Il faut se fixer un but"

Christophe était artisan et gérant de son entreprise. 

Des problèmes de santé l’ont contraint à s’orienter vers une nouvelle branche. 

Il a trouvé le métier qui lui convient sans les contraintes liées à son handicap. 

Aujourd'hui gestionnaire de ressources humaines, il compte bien gravir les échelons. C’est le but qu’il s’est fixé.

 
Christophe: " Il faut se fixer un but"