Tour de France : une enquête ouverte sur des soupçons de dopage au sein de l'équipe Arkéa. Deux personnes en garde à vue

Au lendemain de l'arrivée du Tour de France, le parquet de Marseille a ouvert une enquête préliminaire sur des soupçons de dopage. Elle vise l'équipe bretonne Arkéa-Samsic. Deux personnes sont en garde à vue ce lundi soir. 

L'équipe Arkéa-Samsic avec son leader Nairo Quintana lors de la présentation des équipes avant le départ du Tour de France - 27/08/2020
L'équipe Arkéa-Samsic avec son leader Nairo Quintana lors de la présentation des équipes avant le départ du Tour de France - 27/08/2020 © AFP - Anne Christine Poujoulat
Deux gardes à vue étaient en cours lundi après la découverte d'une "méthode pouvant être qualifiée de dopante" dans le cadre d'une enquête préliminaire visant "une petite partie des coureurs" d'Arkéa-Samsic pendant le Tour de France, a annoncé le parquet de Marseille.

"Le parquet de Marseille confirme s'être saisi au titre du pôle santé publique d'une enquête actuellement diligentée par l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP) sur des soupçons de dopage visant une petite partie de l'équipe des coureurs" Arkéa-Samsic, écrit Dominique Laurens, la procureure de Marseille, dans un communiqué.

"Deux gardes à vue sont en cours", ajoute-t-elle, sans donner l'identité des personnes placées en garde à vue, mais ajoutant qu'avaient été découverts "de nombreux produits de santé dont des médicaments dans leurs affaires personnelles, mais également et surtout une méthode pouvant être qualifiée de dopante".
    

Sollicité sur l'ouverture de cette enquête, le manager général de l'équipe bretonne, Emmanuel Hubert, n'a pas souhaité réagir lundi.
 

Une perquisition mercredi 16 septembre


Selon des  informations du Journal du Dimanche et de L'Equipe, une perquisition menée par l'OCLAESP visant plusieurs coureurs de l'équipe, dont le Colombien Dayer Quintana, le frère de Nairo, et des membres de l'équipe médicale, aurait été menée mercredi 16 septembre près de Méribel (Savoie). Le quotidien affirme que la chambre du leader de l'équipe bretonne a été fouillée, tout comme celles de son frère Dayer et de Winner Anacona eux aussi colombiens. Il en aurait été de même de toutes les voitures de l’équipe.
 

Une enquête pour soupçons de dopage


Cette enquête préliminaire a été ouverte par le pôle santé publique du parquet de Marseille "des chefs d'administration et prescription à un sportif sans justification médicale de substance ou méthode interdite dans le cadre d'une manifestation sportive, aide à l'utilisation et incitation à l'usage de de substance ou méthode interdite aux sportifs, transport et détention de substance ou méthode interdite aux fins d'usage par un sportif sans justification médicale", a aussi précisé la procureure Dominique Laurens, rappelant que la peine encourue était de 5 ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende.

Leader de l'équipe Arkéa-Samsic, Nairo Quintana a terminé la Grande Boucle à la 17e place, à plus d'une heure du vainqueur. Dans la même équipe, le Français Warren Barguil a quant à lui fini à la 14e place, à 31 minutes du vainqueur.

Héritière en ligne directe de la formation appelée Bretagne-Jean Floc'h, Bretagne-Séché Environnement puis Fortuneo, Arkéa-Samsic a pris une dimension supplémentaire ces dernières années en faisant signer ces deux coureurs.

Cette affaire est la première notable depuis plusieurs années sur le Tour de France après de longues années marquées par des descentes de police pendant l'épreuve depuis l'affaire Festina en 1998. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport