Tourisme : la Bretagne en mode séduction

A l'approche de la saison estivale, la Région lance une campagne de promotion de la Bretagne. Il s'agit aussi de soutenir le secteur touristique fortement touché par la crise du Covid-19.

Trégana
Trégana © Cédric Mirail

Cet été, surfez en Kerlifornie, naviguez aux Caraïbzh ou encore partagez un Breizhbecue... Autant de slogans qui émaillent la nouvelle campagne de communication de la Région Bretagne et du comité régional du tourisme, lancée ce jeudi. Objectif : soutenir la reprise de l'activité touristique pour l'été et l'arrière-saison. 

Les atouts touristiques de la Bretagne sont déclinés sur plusieurs visuels
Les atouts touristiques de la Bretagne sont déclinés sur plusieurs visuels © DR


Une campagne ciblée


Le secteur du tourisme a été fortement touché par la crise du Covid-19. Les projets de vacances changent. Et la Bretagne ne veut pas être en reste. Même si elle se place en tête des destinations des camping-caristes pour la saison estivale 2020, la Région veut aussi attirer d'autres touristes. Cette campagne cible avant tout les familles, les jeunes actifs et les couples sans enfant.


"Notre plan de communication est inspirant, indique Anne Gallo, vice-présidente de la Région en charge du tourisme. On y parle des différents atouts de la Bretagne : le paysages, le nautisme, le patrimoine, etc. Il s'agit de montrer que l'on peut trouver tout ce que l'on veut ici, qu'on y est bien et qu'il y a de grands espaces".


Cette campagne ne sera pas diffusée nationalement mais uniquement en Bretagne, Ile-de-France, les Pays de la Loire et la Normandie, pour répondre à cette équation : le dépaysement proche de chez vous.
 

Une campagne ciblée et diffusée uniquement en Bretagne, Ile-de-France, Normandie et Pays de la Loire
Une campagne ciblée et diffusée uniquement en Bretagne, Ile-de-France, Normandie et Pays de la Loire © DR


Le secteur du tourisme affiche une perte de 20 % de son chiffre d'affaires cette année. "On ne récupérera pas ce qui est perdu, constate Anne Gallo. C'est aussi pour cela que cette campagne met l'accent sur l'arrière-saison. Les mois de septembre et octobre 2019 avaient été de bons mois pour le tourisme. On espère que ce sera le cas cette année également. Et que les contraintes sanitaires s'allègeront pour permettre à tous de fonctionner plus sereinement".

Le tourisme emploie plus de 57.000 salariés et génère 4,6 milliards de retombées économiques en Bretagne. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie déconfinement société coronavirus/covid-19 santé