Une extraction de sable sous bonne garde

Ce matin, la CAN (Compagnie Armoricaine de Navigation) a procédé à une deuxième extraction de sable coquillier, en baie de Lannion. Aucun autre « prélèvement » n’est prévu dans les prochains jours.

La CAN (Compagnie Armoricaine de Navigation), filiale du groupe Roullier, a procédé à deux extractions de sable coquillier en baie de Lannion, ces dernières 48 heures. Le dernier « prélèvement » a eu lieu tôt, ce matin.

Ce matin, Ségolène Royal affirmait son soutien aux opposants à l’extraction de sable coquillier en baie de Lannion. La ministre de l’environnement promet même de les épauler dans la constitution de leur argumentaire juridique afin de défendre leur recours contre l’extraction de sable, devant le conseil d’Etat.

Des gendarmes pour protéger le site de déchargement

Au même moment, le Côtes de Bretagne, le navire de la Compagnie Armoricaine de Navigation était en train d'effectuer une deuxième rotation en Baie de Lannion.
En fin de matinée, le sable coquillier a été déchargé au port de Tréguier, sous bonne protection. Une dizaine de gendarmes étaient présents sur le site.

Selon un communiqué de la CAN, "aucune nouvelle extraction n’est programmée dans les prochains jours". Les deux premières extractions auraient servi à valider les procédés techniques utilisés par le navire.

Les associations opposées à ces extractions de sable coquillier lancent un appel à manifester à 11h, dimanche prochain, à Lannion.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité