Cet article date de plus de 5 ans

Vieilles Charrues : ce qu'il ne faut pas rater

L'équipe des émissions en langue bretonne arpente une nouvelle fois la pelouse de Kerampuilh à l'occasion des Vieilles Charrues 2015. Nous vous proposerons chaque jour nos coups de coeur, ce que nous n'allons pas rater. Le lendemain ce sera le verdict : bien ou pas, inoubliable ou minable !
Bez emañ skipailh abadennoù e brezhoneg France 3 Breizh war dachenn Kerampuilh evit an Erer Kozh. Bemdez vo kinniget deoc'h ar pezh a blijfe deomp mont da welet. An deiz war lerc'h e larimp deoc'h ma oa mat pe fall, plijus pe borodus.
Evit an devezh kentañ emaomp holl o c'hortoz Muse, ar strollad rock hollvrudet eus ar Rouantelezh-unanet met traoù all 'zo memestra e-giz ma vo displeget deoc'h gant Thelo Mell, Yowan Denez ha Mael Gwenneg.

Charrues 2015 en breton - Jour 1


Pour cette première journée sous un soleil torride c'est bien évidemment Muse que nous attendons impatiemment. Les Britanniques font miroiter un son plus lourd et plus rock avec leur dernier album "Drones", reste à savoir ce qui nous sera servi ce soir. Soprano en revanche, ce n'est pas notre tasse de thé, le rappeur de Marseille n'en est pas à son coup d'essai aux Charrues mais nous allons une nouvelle fois passer notre tour pour éventuellement aller jeter une oreille du côté de Brodinski et son ambiance dancefloor. Le début de soirée est assuré par Anna Calvi qui propose une musique entraînante aux accents "zeppeliniens" et une voix puissante qui pourrait rappeler Catherine Ringer.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vieilles charrues culture musique