• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Un voilier pour ramasser les déchets en mer, le projet d'Yvan Bourgnon

Une image 3D du futur voilier collecteur de déchets d'Yvan Bourgnon / © Jérôme Vollet
Une image 3D du futur voilier collecteur de déchets d'Yvan Bourgnon / © Jérôme Vollet

8 millions de tonnes de plastique polluent les océans, chaque année. A chacune de ses traversées, le skipper Yvan Bourgnon constate l'ampleur des dégâts. Il a donc décidé de lancer un projet baptisé "Sea Cleaners". L'idée ? Un voilier géant muni de herses collecterait les déchets en mer. 

Par Emilie Colin

Son récent tour du monde en catamaran de sport a confirmé l'inquiétude du navigateur Yvan Bourgnon. Pendant 200 jours, il trouve de tout, des crayons, des jouets, des bouteilles. Certaines fois, il doit même s'arrêter pour dégager des objets coincés sous son bateau. 

L'état des mers et océans empire. Les déchets y sont nombreux. 8 millions de tonnes de plastique y sont déversées, par an. Les 50 prochaines années ne s'annoncent pas sous les meilleurs auspices. Selon lui, des initiatives existent déjà pour le littoral mais très peu finalement pour la mer. 

Un voilier, collecteur de déchets

L'idée d'Yvan Bourgnon ? Construire un voilier géant, à quatre coques et deux mâts baptisé le Manta. Yvan Bourgnon a monté ce projet en faisant appel à son savoir-faire et en s'entourant d'architectes, de techniciens.

A l'arrière se trouverait une herse, laquelle permettrait de ramasser les déchets, jusqu'à 1m50 de profondeur. Autonome pendant deux mois, ses cuves pourraient stocker 300 mètres cube de plastiques triés et compressés, lesquels seraient recyclés au retour. Le skipper a pensé à tout, afin que le voilier puisse passer partout, modifier sa vitesse selon les situations. Sa composition même respecte l'environnement avec par exemple l'utilisation de panneaux solaires. Douze personnes composeraient l'équipage. Yvan Bourgnon espère lancer une première campagne de ramassage en 2021.

"Sur le Gange, un bateau pourrait travailler quotidiennement"

Le premier objectif pour ce futur bateau ? "Qu'il soit opérationnel, qu'il parcourt le monde, montre son efficacité, incite d'autres pays à investir dans ce genre de voilier. Il faut démultiplier les choses pour que cela fonctionne, en plus de l'éducation à la population." explique Yvan Bourgnon en rappelant "Les gens ne se rendent pas compte du nombre de déchets présents en mer, ils ne voient que ce qui arrive sur les côtes, ce qui est très peu finalement". 

La campagne de financement lancée sur internet est un succès et a déjà permis de récolter plus de 50 000 euros : "On est bien au-delà de nos espérance sur cette collecte, on est plutôt très content. C'est un projet bien perçu, c'est rassurant, on voit bien que les gens se sentent concernés". 

Yvan Bourgnon et son équipe présenteront le projet à la Cop22 (conférence de l'ONU sur le climat) prévue du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech.



A lire aussi

Sur le même sujet

Eugénie Le sommer, star bretonne du foot

Les + Lus