• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

L'ennemi de la vigne : le gel de printemps

© F3 Centre
© F3 Centre

Un pied de vigne gèle à -2,5° degrés. Conséquence de ce gel de printemps pour les vignobles : la perte d’une partie de la production, un préjudice qui peut atteindre 10 à 15 % sur certaines parcelles.

Par L.A.

En début de semaine, le thermomètre affichait entre -1,5° et -4° en région Centre. Des températures hivernales qui pointent   leur nez au printemps. Une véritable plaie pour les viticulteurs, même si les dégâts provoqués sont moins graves pour la vignes que ceux que peuvent induire les gelées hivernales. Mais le préjudice, selon les parcelles, peut néanmoins atteindre une perte de 10 à 15% de la production.

Le reportage de France 3 Centre, Olivia N'Ganga et Cyril Dudon
Gel de printemps dans les vignes


Toutes ces méthodes sont listées sur le site de l'Institut français de la vigne et du vin.

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus