Cet article date de plus de 7 ans

Orléans: rassemblement de soutien à des postiers menacés de sanctions disciplinaires

Des salariés de la Poste se sont rassemblés jeudi matin devant l'immeuble de la Poste à Orléans la Source pour soutenir plusieurs de leurs collègues menacés de sanctions disciplinaires. Pour les syndicats, la direction chercherait à punir les postiers après la grève de mai dernier.
Brigitte Mignot a été convoquée par la direction de La Poste à Orléans-la Source jeudi matin pour un entretien préalable à sanctions disciplinaires. Elle risque quinze jours de mise à pied pour avoir entravé l’accès du bureau de Fleury-les-Aubrais et perturbé la distribution du courrier pendant la grève de mai dernier qui visait à dénoncer la suppression de tournées et de postes. 

Quinze jours de mise à pied, c'est à dire sans percevoir de salaires, la sanction semble disproportionnée au regard de B.Mignot. 
Pour la déléguée CGT Sylvie Luchini, ses sanctions s'apparentent à des représailles. "La Poste qui avait assigné les postiers grévistes pour délit d'entrave en mai dernier a été déboutée par le tribunal d'Orléans. Elle cherche maintenant à sanctionner en interne". 

Au total, neuf agents sont convoqués devant le conseil de discipline qui se tiendra en septembre à Orléans la Source. 


durée de la vidéo: 01 min 29
Orléans: des postiers menacés de santions disciplinaires

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social