• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

L'UMP Guillaume Peltier désigné chef de file pour les élections régionales

Guillaume Peltier / © J.Ch Magnenet / AFP
Guillaume Peltier / © J.Ch Magnenet / AFP

Le maire de Neung-sur-Beuvon, Guillaume Peltier a été désigné chef de file de l'UMP pour les élections régionales des 6 et 13 décembre prochains.  Il était en lice avec Hervé Novelli, ancien député et maire de Richelieu (Indre-et-Loire). 

Par Ch.Launay

Représentant de la Droite forte, Guillaume Peltier, 38 ans, a été choisi jeudi matin par la commission nationale d'investiture de son parti pour représenter l'UMP lors des élections régionales des 6 et 13 décembre 2015.


La tête de liste officielle de la droite en région Centre-Val de Loire ne sera connu qu'à l'issue des négociations entre l’UMP et l’UDI, le parti centriste souhaitant imposer le député d'Eure-et-Loir Philippe Vigier à la tête d’une liste d’union UMP-UDI. 

video : réaction de Philippe Vigier 

 

Eléments de biographie


Après plusieurs échecs électoraux notoires en Touraine, Guillaume Peltier a remporté en mars 2014 son premier mandat en tant que maire à Neung-sur-Beuvron, une commune de 1200 habitants du Loir-et-Cher. 

Support inconditionnel de Nicolas Sarkozy, il est à l’initiative de « la fête de la Violette », un pendant de "La fête de la rose PS" , qui a rassemblé pour sa 1ère édition en juillet 2013 près de 1500 militants, cadres et élus de l’UMP à la Ferté-Imbault.


Militant FN dans sa prime jeunesse, Guillaume Peltier rejoint les rangs de la droite républicaine en 2000 au sein du Mouvement pour la France (MPF) de Philippe de Villiers.

Il adhère à l’UMP en 2009. Trois ans plus tard, il sera l’un des porte-paroles de Nicolas Sarkozy pour la campagne présidentielle.  En juillet de la même année, lors d’un congrès UMP, il lance le mouvement de la « Droite forte », une motion qui arrive en tête avec 28%. 

En décembre 2014, Guillaume Peltier a été entendu dans les locaux de la police judiciaire de Nice dans le cadre d'une enquête de délit de favoritisme et de prise illégale d'intérêt. Les enquêteurs soupçonnent la société de Guillaume Peltier, Com1+ d'avoir remporté un contrat passé avec la ville de Menton sans se soumettre à la procédure d'appel d'offres prévue par la loi.

 

Sur le même sujet

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus