Cet article date de plus de 5 ans

Rapport de l'ASN 2014 : où en sont les centrales nucléaires en Centre-Val de Loire ?

L’Autorité de sûreté nucléaire a présenté à la presse son rapport sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, pour l'année 2014. 548 pages qui décortiquent la santé de nos centrales. Le point dans les quatre installations que compte le Centre-Val de Loire.
La centrale de Saint-Laurent-des-Eaux, dans le Loir-et-Cher.
La centrale de Saint-Laurent-des-Eaux, dans le Loir-et-Cher. © ALAIN JOCARD / AFP
Après avoir présenté son rapport à l'Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, l'Autorité de sûreté nucléaire a dévoilé son rapport 2014 à la presse.

Pour la troisième année, l'Autorité qualifie le niveau de sûreté nucléaire de "globalement assez satisfaisant".

Sûreté et d'environnement : Chinon "en retrait"

Sur les quatre centrales nucléaires que comptent la région Centre-Val de Loire, le rapport pointe du doigt celle de de Chinon, dans l'Indre-et-Loire. Selon l'ASN, la centrale serait "en retrait" dans deux domaines : celui de la sûreté nucléaire, et celui de l'environnement.

Saint-Laurent-des-Eaux, bon élève 

A l'inverse, dans son rapport, l'ASN considère que "le niveau de sûreté des installations de l'ancienne centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux est globalement satisfaisant", sur la surveillance des intervenants extérieurs, tout en notant une amélioration de la gestion des déchets.

La région Centre-Val de Loire comporte deux autres centrales nucléaires : Belleville-sur-Loire, dans le Cher ; et Dampierre-en-Burly, dans le Loiret.

► DOCUMENT : Découvrez le rapport 2014 de l'Autorité de sûreté nucléaire

► 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nucléaire énergie