Adoption de la PMA pour toutes : qu'ont voté vos sénateurs du Centre-Val de Loire ?

Les sénateurs ont adopté le 22 janvier l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et femmes seules, premier article du projet de loi bioéthique. 

Le "Non" à la PMA "sans père" affiché sur le front du Sénat n'aura pas été entendu.
Le "Non" à la PMA "sans père" affiché sur le front du Sénat n'aura pas été entendu. © Le Pictorium/Maxppp
Jusqu'ici réservée aux couples hétérosexuels, l'étendue de la Procréation Médicalement Assistée à toutes les femmes a été pour la première fois discutée lors des États généraux de la bioéthique, entre janvier et mai 2018. Devenu le premier article du projet de loi bioéthique, l'étendue de la PMA avait été une première fois adoptée par l'Assemblée Nationale le 27 septembre 2019.

Alors que pour ce vote, seuls 55 députés sur 577 s'étaient déplacés, 321 des 348 sénateurs étaient présents pour le débat. La discussion a été houleuse, avec LR particulièrement virulent sur le front anti-PMA. La droite a même proposé un amendement autorisant la PMA aux couples de femmes mais pas aux femmes seules, jugées trop instables sur le plan économique.  
 

Comment ont voté vos députés ? 


Au Sénat, l'ensemble des 15 représentants de la région était présent. L'immense majorité de droite a suivi l'avis de son groupe parlementaire, à l'exception notable d'Albéric de Montgolfier, sénateur d'Eure-et-Loir. Jean-Pierre Sueur, seul représentant régional du Parti Socialiste, a également voté pour.


Ils ont voté pour :
 
Il ont voté contre :
 
Ils se sont abstenus :
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nos élus à la loupe politique region centre-val de loire femmes société lgbt+ diversité