Allergie aux pollens : vigilance maximale pour une partie de la région Centre-Val de Loire pour le premier weekend de juin

Le réseau de surveillance aérobiologique annonce un risque d'allergie très élevé pour ce premier weekend du mois de juin. Une partie de la région Centre-Val de Loire est en alerte maximale.

Nez qui coule, yeux qui piquent ou qui pleurent, les personnes allergiques aux pollens devraient retrouver ces symptômes dès la fin de la semaine. Le réseau national de surveillance aérobique (RNSA) prévient que ce seront les pollens de graminées qui seront les plus présents dans l'air. 

Retour du beau temps et pas de vent favorisent le retour des allergènes

"Les allergiques doivent suivre leur traitement et se préparer à des semaines compliquées", écrit le RNSA sur son site internet. Pour rappel, les graminées sont ces herbes folles, des petites herbes que l'on voit pousser le long des routes et des champs. Les conditions météorologiques qui s'améliorent (pas de pluie, un peu de vent) sont propices à la présence et la dispersion dans l'air de ces pollens. 

Si vous êtes concernés par ces risques allergènes, voici quelques conseils pour éviter au maximum ces allergies. "Rincez vos cheveux le soir, aérez les logements avant le lever et après le coucher du soleil si possible, évitez de faire sécher le linge à l’extérieur, gardez les vitres des voitures fermées pour éviter que les pollens ne rentrent dans l’habitacle, portez un masque en extérieur, évitez les activités sportives à l’extérieur qui entraînent une surexposition aux pollens", conseille le RNSA

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité