Cause animale : la police d’Orléans révèle les infractions sur la détention des fauves du cirque Zavatta

© NL
© NL

Vingt fonctionnaires de police ont investi ce lundi matin le cirque Zavatta installé sur le parking d'une grande surface de Fleury-les-Aubrais. À l'origine de ce contrôle, la plainte de l'association "Code Animal" sur le traitement des 30 animaux détenus par ce cirque.

Par Nathanael Lemaire

C'est dans le cadre de l'assistance au service de protection vétérinaire de la préfecture du Loiret que la Police Nationale d'Orléans ont contrôlé le cirque Zavatta installé illégalement sur le parking d'une grande surface de la ville de Fleury-les-Aubrais.
 
Opération de contrôle de la police dans le cirque et la ménagerie / © NL
Opération de contrôle de la police dans le cirque et la ménagerie / © NL

L'objectif de l'opération était de permettre la vérification du respect de la législation sur la détention d'animaux sauvages aprés plusieurs plaintes en 2012 et en 2015 d'une association de défense des animaux en captivité, "Code Animal".
 
Pas assez d'espace et trop de tigres / © NL
Pas assez d'espace et trop de tigres / © NL


Un controle sur une ménagerie comprenant, fauves, lamas, zébres, chameaux, dromadaires, chevaux, poneys et chiens a révélé des infractions aux régles de détentions des tigres. La présence de 6 tigres et de bébés tigres n'est pas conforme aux autorisations de détentions. Des fauves surnuméraires qui manquent d'espace dans des cages inadaptées et posent donc des problémes de sécurité.
 
Pour parer à toutes éventualités, des policiers lourdement armés (calibre 12) étaient postés devant la cage des fauves / © NL
Pour parer à toutes éventualités, des policiers lourdement armés (calibre 12) étaient postés devant la cage des fauves / © NL

Au-dela des infractions sur la détention des animaux, les fonctionnaires de police ont relevé des vols d'eau et d'électricité avec des branchements illicites sur des compteurs voisins.
 
Les policiers ont pu constater les branchements illégaux sur les réseaux d'énergie électrique et de l'eau potable / © NL
Les policiers ont pu constater les branchements illégaux sur les réseaux d'énergie électrique et de l'eau potable / © NL


Les gérants du cirque devront aussi répondre d'occupation illicite d'un terrain privé et non-respect d'un arrété municipal sur les établissements recevants du public (ERP).

Le responsable du cirque Zavatta, Charles Caplot a été placé en garde à vue à l'occasion de ce controle. 
Sur place, les gens du cirque assurent vouloir assurer les représentations prévus. Une éventuallité difficile à envisager avec le nombre d'infractions constatées.

 
 

Sur le même sujet

Les + Lus