A Bourges, un collectif se mobilise pour empêcher l'expulsion d'un jeune guinéen

A Bourges, un collectif s'est créé autour d'Adama Traoré, un jeune guinéen de 24 ans qui est venu en France pour soigner son bégaiement. Il est entré en Europe par l'Italie et dans le cadre de la procédure de Dublin, il doit retourner en Italie où il lui sera impossible de se faire comprendre. 

Adama Traoré a vécu en foyer de rétention au Prada de Bourges. Mais il n'a plus le droit d'y retourner. Le tribunal administratif d'Orléans lui a ordonné de retourner en Italie pour faire sa demande d'asile. Déclaré en fuite, il peut être expulsé à tout moment. Depuis quelques semaines, il vit chez son orthophoniste. Devant son handicap et sa détresse, elle s'est engagée à lui venir en aide. 

Un collectif des Amis d'Adama s'est créé, une cyber-pétition circule. Chaque soutien d'Adama envoie un mail à la préfecture du Cher pour qu'il passe en procédure normale. 3200 mails ont ainsi été envoyés. 

Pour Catherine Berthon, membre du collectif, la procédure Dublin est absurde, inhumaine et même contre-productive au pays des droits de l'homme. "On sait que c'est inefficace. Les migrants reviennent. Et quand ils reviennent, ils se retrouvent tous à la rue. Alors que Emmanuel Macron dit qu'il ne veut plus de gens dehors...  "

En attendant, Adama écrit, apprend l'histoire de France et dessine des bâtiments : il voudrait devenir ingénieur. Mais ce jeune homme qui a soif d'apprendre redoute surtout d'être à nouveau arrêté. 

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité