Covid-19 : un quatrième foyer de contamination détecté dans le Cher dans un Ehpad de Bourges

Huit patients et un membre du personnel sont touchés. C'est le quatrième cluster détecté dans le Cher en deux semaines, après ceux du Tango Basket de Bourges, de l'hôpital Jacques Coeur et de la centrale de Belleville.

Le pavillon de La Roseraie aux Résidences de Bellevue de Bourges ce dimanche 13 septembre.
Le pavillon de La Roseraie aux Résidences de Bellevue de Bourges ce dimanche 13 septembre. © France 3 Centre-Val de Loire
L'Ehpad des Résidences de Bellevue de Bourges s'ajoute à la liste des foyers de contamination berrichons. En tout, neuf cas positifs au coronavirus - huit résidents et un membre du personnel - ont été détectés au sein de la structure cette semaine, comme l'a révélé le Berry républicain

A son retour de vacances et avant de pouvoir reprendre le travail, une membre du personnel, sans symptôme, a du se soumettre à un test. Ce mercredi 9 septembre, le test s'est révélé positif.

Dès la détection de ce nouveau cas, la direction et l'ARS ont décidé la fermeture de la résidence aux visites, le confinement de l'ensemble des résidents dans leurs chambres, ainsi qu'un renfort d'équipements de protection individuelle pour les personnels.

La direction a aussi mené une campagne de tests après la détection de symptômes chez certains patients. Ces jeudi et vendredi, huit tests se sont révélés positifs, pour des résidents de deux pavillons différents.

Selon le directeur départemental de l'ARS Bertrand Moulin, "il est difficile de savoir d'où viennent ces cas. Les visites étaient ouvertes, les professionnels font très attention". Il qualifie la fermeture aux visites de "pré-requis, même pour quelques jours", notamment pour éviter que des personnes asymptomatiques ne "véhiculent le virus sans le savoir".
 

Couper les transmissions le plus rapidement possible

Les Résidences de Bellevue sont le troisième plus grand Ehpad de France, avec plus de 500 places. Alors pour éviter toute propagation du virus au sein de l'établissement, les différentes résidences ont été isolées les unes des autres, et les personnels de l'Ehpad ne peuvent se rendre dans une résidence autre que celle à laquelle ils sont assignés.

"On sait que l'épidémie peut aller très vite, donc il faut couper les transmissions au plus tôt", affirme Bertrand Moulin. Celui-ci souligne que ce confinement rapide et ces batteries de tests immédiates témoignent des "bons réflexes et des bonnes pratiques intégrées par les équipes" après six mois de crise sanitaire.

Déjà 160 tests ont été réalisés au sein de l'établissement depuis la découverte du premier cas, et 300 autres résidents et membres du personnels doivent être dépistés entre ces lundi 14 et mercredi 16 septembre.
 

Quatre foyers épidémiques en deux semaines

Le département du Cher est relativement peu touché par la Covid-19. A en croire l'ARS ce vendredi 11 septembre, 54 cas étaient identifiés dans le département, pour un taux d'incidence de 18,20 tests positifs pour 100 000 personnes. C'est deux fois moins que la moyenne régionale, à 40,50.

Pour autant, le Cher se démarque de ses voisins du Centre-Val de Loire par un nombre important de foyers épidémiques. Le cluster des Résidences de Bellevues est ainsi le quatrième détecté dans le département depuis le 28 août.
 Ce jour-là, un cas positif avait été détecté dans le groupe du Centre de formation du Bourges Basket, après une campagne de dépistages sérologique et PCR menée le 25 août. Les joueuses professionnelles du club ont elles-aussi été testées immédiatement après la découverte de ce premier cas, sans révéler de contamination.

Une semaine plus tard, les 21 joueuses du centre et son staff ont été retestés. Résultats : onze cas positifs supplémentaires, dont dix joueuses. Même démarche de dépistage à J+7 du côté de l'équipe professionnelle le 8 septembre. Le test de Magali Mendy s'est avéré positif, bien que la joueuse soit asymptomatique. Des test réguliers continuent d'être menés depuis.
 Le 5 août, un autre cluster a été détecté au sein du service de soins de suite et réadaptation (SSR) A de l'hôpital Jacques Cœur de Bourges. Un.e patient.e a, selon la direction de l'hôpital, développé des symptômes une fois admis.e :
 

Il y a un dépistage systématique à l'entée de l'hôpital, et il n'y avait pas de problème avec le ou la patiente. Une fois entrée dans l'établissement, des symptômes de fièvre sont apparus chez la personne, qui a de nouveau été testée le 5 septembre. Après le résultat positif, les tests ont été étendus et ont confirmé le cluster.

CH Jacques Cœur

En tout, 18 patients ont été testés positifs à la Covid-19 au sein de l'unité de soins à la date du 11 septembre, auxquels s'ajoutent cinq professionnels de l'hôpital. Les malades ont été isolés, et les admissions et visites restent interdite au service SSR A.  Dernier foyer détecté ces derniers jours, celui de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire. Ce 8 septembre, neuf personnes ont été testées positives au coronavirus, avec onze cas-contacts identifiés. Selon l'ARS, ces cas concernent une entreprise prestataire de la centrale, sans que l'on sache si les contaminations ont été réalisées sur le site ou hors les murs.

En juillet dernier, la centrale avait déjà été touchée par la Covid-19, et douze cas avaient été détectés.   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société tango bourges basket basket-ball sport