Cher : un jeune élu municipal va entamer un tour de France des initiatives locales

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bertrand Mallen .

Raphaël Ruegger a 21 ans, et a été élu en 2020 conseiller municipal du village de Neuvy-sur-Barangeon, près de Vierzon. Dans quelques semaines, il va commencer un tour de France de 8 mois pour observer les initiatives locales et mettre en valeur les bonnes idées de nos territoires.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Conseiller municipal dans son village natal de Neuvy-sur-Barangeon, Raphaël Ruegger ne tient pas en place. Âgé de 21 ans, il prépare, pour dans les prochaines semaines, le départ d'un tour de France de huit mois au cours duquel il ira chercher les bonnes idées développées localement dans les communes rurales et les villes moyennes.

Étudiant en école de commerce, il travaille également dans un cabinet de conseil parisien qui a accepté de co-construire cette aventure. "Je suis originaire de Neuvy-sur-Barangeon, et le fait de m'éloigner, à 16 ans pour faire une prépa, puis pour faire l'Essec, m'a rappelé à quel point je me sentais proche de ce territoire", résume le jeune élu.

En quête de régions

"Avec le covid, pas mal de projets ont été réduits à néant", poursuit-il. L'idée de ce tour de France est donc de faire parler des projets à taille humaine mis en place localement. A titre d'exemple, il cite la "très belle opération" menée à Saint-Dizier, où des panneaux publicitaires ont été recouverts par des œuvres d'art classiques avec le hashtag #LaBeautéSauveraLeMonde.

Et de citer également la reconversion de la friche industrielle de Colombelle, près de Caen, ou encore le "Passeport du civisme" qui a germé dans la commune vendéenne de Talmont-Saint-Hilaire. Ce programme modeste visait à encourager les plus jeunes, en partenariat avec les établissements scolaires, à réaliser des actions en lien avec le devoir de mémoire, la solidarité avec les personnes âgées ou encore le patrimoine. En 2017, il a finalement été étendu sur tout le territoire avec la création de l'association Passeport du civisme.

"Je ne vais pas à la pêche aux parrainages"

L'espoir de Raphaël Ruegger est, comme pour le passeport du civisme, de faire connaître ces initiatives et peut-être, de voir certaines idées reprises au niveau national. "Pour rester cohérent, on est en train de mettre en place plusieurs critères", détaille le jeune élu. "Il faut une initiative qui est en place depuis plus de deux ans, qui soit facilement duplicable, qui représente un pourcentage quand même assez raisonnable du budget d'investissement de la commune et qu'elle touche une fraction assez importante de la population."

Ce périple, pour lequel il cherche encore quelques communes afin de rationaliser son parcours, devrait l'entraîner à travers toutes les régions de France, Corse comprise. "Pour les outremers, j'aimerais beaucoup, mais ce sera pour la prochaine fois car je n'ai pas vraiment de quoi me payer l'avion sur ce projet !"

Dans le contexte de l'élection présidentielle toute proche, Raphaël Ruegger, élu sans étiquette, tient à être clair : ce tour de France ne se place pas sous le drapeau d'une organisation ou d'un parti politique. "J'ai été approché par plusieurs partis qui m'ont posé la question, mais je tiens à rester dans une démarche apartisane. Je ne vais pas à la pêche aux parrainages !"

Les communes intéressées pour jouer le jeu de ce tour de France peuvent joindre Raphaël Ruegger par mail (raphael.ruegger@evidenceparis.fr), et ses aventures pourront être suivies sur Facebook, Twitter et LinkedIn.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité