Déconfinement : les bibliothèques pourront rouvrir le 11 mai, pas les cinémas

Lors de son discours pour présenter le plan de déconfinement le mardi 28 avril, Edouard Philippe a scellé le sort des activités culturelles. A l’exception des "petits musées" et des bibliothèques qui rouvriront, les cinémas, théâtres et salles de concerts resteront fermés le 11 mai prochain. 

Les cinémas ne rouvriront pas le 11 mai.
Les cinémas ne rouvriront pas le 11 mai. © Hervé KIELWASSER/L'ALSACE/MAXPPP
Ce fut très rapide et il fallait être très concentré pour entendre le paragraphe consacré à la culture dans le discours d’Edouard Philippe

S’agissant des activités culturelles, parce qu’ils peuvent fonctionner plus facilement en respectant les règles sanitaires, les médiathèques, les bibliothèques et petits musées, si importants pour la vie culturelle de nos territoires, pourront rouvrir leurs portes dès le 11 mai. A contrario, les grands musées, qui attirent un grand nombre de visiteurs hors de leur bassin de vie, les cinémas, les théâtres et les salles de concert, où l’on reste à la même place dans un milieu fermé, ne pourront pas rouvrir.

La culture fait partie des enjeux économiques majeurs du déconfinement mais ce paragraphe apporte son lot de questions. D’abord… qu'entend le Premier ministre par "petits musées" ? Cela dépend-il de sa taille ? De sa fréquentation ? De son rayonnement sur le territoire ? La formule interroge et la frontière est difficile à trouver. 

Nombreux sont les musées qui appartiennent aux municipalités, mais aussi au ministère de la Culture avec le label "Musée de France" regroupant environ 3000 établissement dont 65 en Centre-Val de Loire.
 
En attendant plus de précisions de la part de l'exécutif, le président de l’Agglomération Montargoise Frank Supplisson a d’ores et déjà annoncé la réouverture du musée Girodet. Il précise que "du gel hydroalcoolique sera proposé aux entrées et sorties et les agents veilleront au respect par le public des règles de distanciation physique."
 Les municipalités de Tours et Bourges ont indiqué travailler sur un "plan de reprise d'activité". Tout dépendra de la mise en place des mesures de sécurité sanitaire pour le public comme pour les agents. 

Pour Olivia Voisin, directrice des musées d'Orléans (Loiret), impossible d'affirmer que les musées de la ville seront prêts le 11 mai

Nous devons être en mesure d'accueillir le public en toute sécurité, c'est la priorité. De ce fait un "petit musée" peut s'avèrer plus compliqué pour les distanciations sociales, par manque de place. 

La directrice et ses équipes réfléchissent à des protocoles qui seront validés ou non par le préfet de Région. 
"Il y aura très certainement une distribution de masques et de gels. Nous réfléchissons aussi à des modalités d'entrée, faire baisser les jauges, mais a-t-on envie de faire la queue pendant une heure et attendre que les visiteurs d'avant terminent la visite ? Je ne crois pas, les musées doivent redevenir un lieu de plaisir avant tout." 

Les bibliothèques se déconfinent le 11 mai 


Les livres des bibliothèques - fermées depuis mi-mars - pourront de nouveau être empruntés à partir du 11 mai. Sébastien Rahon, directeur de la culture et du réseau des bibliothèques de Châteauroux (Indre) est mitigé :

Nous ne nous attendions pas à cette déclaration du premier ministre! C’est une bonne nouvelle pour les usagers mais il faut voir les modalités de fonctionnement pour garantir la sécurité sanitaire. Nous sommes dans l’expectative. 

"C’est compliqué car quelqu’un qui rentre dans la bibliothèque, est-ce qu’on devra lui imposer le port du masque? Quelqu’un qui touche un ouvrage devra-t-il obligatoirement l’emprunter? Une grande partie de nos usagers ne viennent que pour lire le journal le matin, comment cela va se passer? Est ce que les gens vont pouvoir rester sur place?" s’interroge Sébastien Rahon. Tant de questions qui restent, à ce jour, sans réponses.

Les cinémas devront attendre

Les adeptes du septième art devront encore patienter. Tous les cinémas de l’hexagone resteront fermés. Dévy Thuillier, directeur du cinéma Méga CGR de Bourges (Cher) aurait aimé la "mise en place d’un calendrier précis" : 

Je peux entendre que les cinémas soient des lieux clos avec des flux importants de personnes à gérer, mais pourquoi les bibliothèques et les médiathèques peuvent rouvrir? Pourquoi ne pas tout rouvrir d’un coup dans le secteur culturel? Les films sont déprogrammés, même annulés pour certains, et les distributeurs attendent une date précise de réouverture. Pendant combien de temps cela va durer? 

En attendant une date précise, le cinéma continue de maintenir le lien avec sa clientèle via les réseaux sociaux avec des jeux-concours par exemple.  

Les oubliés du déconfinement

Quid des châteaux de la Loire qui allient secteurs culturel et touristique?  Ce sont les grands oubliés du discours même si les parcs et jardins "si essentiels à l’équilibre de vie en ville, ne pourront ouvrir que dans les départements où le virus ne circule pas de façon active" selon Edouard Philippe.
Là encore, le ministre de la Culture devrait apporter des précisions dans les semaines à venir. 

L’été ne sera pas à la fête : aucun événement ou festival regroupant plus de 5000 participants ne pourra se tenir avant le mois de septembre. La culture devra être patiente... et vous aussi. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture cinéma région centre val-de-loire politique fusion des régions réforme territoriale
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter