• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Déols : le parcours des vêtements usagés

A Déols : plateforme de tri textile / © Eloïse Bruzat (France 3 Berry)
A Déols : plateforme de tri textile / © Eloïse Bruzat (France 3 Berry)

Où vont les affaires que vous jetez dans les Vêtibox ? Tee-shirts, vieux manteaux, pull-over troués...Toutes ces fripes atterrissent dans un entrepôt de 800 m2 à Déols près de Châteauroux dans l'Indre. Une plateforme qui fonctionne depuis octobre 2014 et qui vient d'être inaugurée ce lundi 6 juillet

Par Aline Métais / A.Lps

Trié un par un     

Les sacs de vêtements viennent des Vêtibox de l’Indre, l’Indre-et-Loire et du Cher. Chaque jour, trois tonnes de textile arrivent sur cette nouvelle plateforme. En 2014, plus de 90 000 tonnes de vêtements ont été triés. Chaque vêtement est soigneusement trié un par un.
Ballots de linge en attente de tri à la plateforme de Déols dans l'Indre / © E.Bruzat/France 3 Berry
Ballots de linge en attente de tri à la plateforme de Déols dans l'Indre / © E.Bruzat/France 3 Berry

Pakistan et Afrique

Un tri sélectif qui obéit au principe climatique ! Les affaires chaudes partent au Pakistan, les vêtements de mi-saison dans les pays tempérés et ceux d’été en Afrique. Les vêtements jetés mais encore de bonne qualité retourneront en boutique, après avoir été recousus, lavés et repassés. 
A chaque panier son vêtement à la plateforme de Déols (36) / © E.Bruzat/France 3 Berry
A chaque panier son vêtement à la plateforme de Déols (36) / © E.Bruzat/France 3 Berry

Minima sociaux

Un recyclage des vieilles nippes possible grâce à l’association « agir36 ».
Depuis 23 ans, c’est l’une de ses missions. Brigitte Bigot, directrice de l’association l’affirme :
« on a voulu aller plus loin dans le développement de l’emploi pour proposer des parcours de réinsertion à des personnes éloignées de l’emploi et bénéficiaires des minima sociaux ».

Rythme de travail

Et ça marche ! Le secteur est en expansion puisque 11 personnes en réinsertion ont été embauchées. 85 personnes sont aujourd’hui salariées dans les ateliers et la boutique de l’association située à Châteauroux. Elles retrouvent ainsi un rythme de travail, un salaire et des perspectives de formation. D’autres postes devraient même être créés à la rentrée.

► [VIDEO] Reportage d’Eloïse Bruzat et Stéphane Dosne


Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus