Engrillagement des forêts de Sologne : l'Assemblée nationale dit "stop"

Les députés ont adopté un projet de loi permettant de limiter l'engrillagement des forêts. Un sujet qui fait polémique depuis de longues années dans la région et particulièrement en Sologne.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

C'est une victoire pour les associations de protection de la nature qui demandent depuis des années la limitation des clôtures dans les forêts en Sologne pour protéger les animaux sauvages.

C'est désormais chose faite. Ce jeudi 6 octobre, l'Assemblée nationale a adopté le projet de loi déposé par le député Modem de la 6e circonscription du Loiret, Richard Ramos. "Je suis heureux que ce texte ait fait l'unanimité dans l'hémicycle. C'est une loi de bon sens qui permet à la fois de rendre toute sa beauté aux territoires touchés, notamment la Sologne, mais qui protège également les propriétés privées", se félicite-t-il par communiqué.  

L'élu a poursuivit le combat initié en 2017 par son homologue François Cormier-Bouligeon, député de majorité présidentielle du Cher, qui avait déjà salué un projet de loi "historique" pour préserver le paysage solognot. 

Territoire de 5000 km², la Sologne est quadrillée par près de 4000 kilomètres de clôtures délimitant les forêts privées. Les "anti-engrillagements" avaient notamment pointé le risque que faisaient courir ces grilles en cas d'incendie dans la forêt, limitant la capacité des secours à agir rapidement.