Près de Chartres, une "expo-drive" pour rendre accessible l'art depuis un parking

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pauline Blanc

Avec la crise sanitaire, une association promouvant des activités et des arts médiévaux à Chartres est à l'arrêt. Pour faire vivre la culture pendant la pandémie, les bénévoles ont mis en place une "expo-drive" dans leur local. 

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Observer des œuvres d’art "depuis votre voiture" : c’est la solution qu’a adoptée l’Association pour la Promotion et la Formation en Histoire Vivante (APFHV) en présentant une expo-drive sur le thème médiéval depuis leur local "La Citadelle" à Lucé, près de Chartres.

Ici pas de vente de hamburgers, mais une visite "en libre accès depuis le parking" des œuvres de Jean-Pierre Poulalion, artiste peintre et adhérent de l’APFHV et de l’association Peintre et Réalité. Malgré l'appellation "drive", il est bien sûr possible de s’approcher à pied et de faire du lèche-vitrine.

Les adhérents et salariés ont imaginé le concept après avoir aménagé cette vitrine pour les fêtes de Noël. Depuis deux ans, "toute la vitrine était inexploitée" explique, Luc Lasnier, président de l'association.

Un aperçu de l'activité médiévale 

L’association a investi cette ancienne concession automobile de 3000 m² en 2018. À l'intérieur, c'est un autre monde, avec une taverne, un espace "costumes" ou encore un parcours du chevalier. Mais à cause du virus de la Covid qui s’est introduit dans les grimoires, l’activité, pourtant riche habituellement, est à l'arrêt. "On est censé avoir des ateliers tous les jours de la semaine", insiste son président. Alors pour ce début d’année 2021, l’APFHV mise tout sur sa vitrine de 40 mètres de long afin de faire connaître l'association. "Comme on ne peut pas les accueillir à l'intérieur, à cause des restrictions, on les accueille à l'extérieur. Ils viennent, quand ils veulent, se garer devant".

Le concept plaît vraiment. Toute la journée, on voit des gens passer. Pour dire vulgairement, les gens sont "chaud-patate."

Luc Lasnier, président de l'APFHV

Avec cette vitrine, ce passionné d'arts médiévaux souhaite aussi rendre hommage à ses propres adhérents. "Le but, c’était de créer une vitrine participative pour nos adhérents. On a toute une panoplie d'accessoires, donc les artistes ont fouillé dans nos locaux pour y mettre en place des scènes de vie." 

Une idée qui a tout de suite plu à Jean-Pierre Poulalion, qui y expose aussi une trentaine de tableaux. "Moi ça fait plus d’une année que je n’ai plus aucune exposition. C’était l’occasion de pouvoir montrer mon travail." L'échange avec les gens est moins présent, mais le peintre espère que les curieux prendront contact.

Cette première exposition se tient jusqu’à la fin du mois de mars. Luc Lasnier et sons équipe ont déjà sa petite idée pour la prochaine : les animaux, toujours en lien avec le monde médiéval. 

Une grande fête médiévale en 2022

L’année dernière, l’association s’est vue dans l’obligation d’annuler sa fête médiévale "Chartres 1254". Elle ne reviendra pas non plus en 2021. Mais le président de l’APFHV voit les choses en plus grand, avec une nouvelle organisation. "Chartres 1254 est un ancien projet. Maintenant, on s’associe pleinement avec le projet de la Mairie de Chartres pour réaliser une grande fête populaire médiévale."

Les danses, plats, la couture et combats artistiques qui ont fait la célébrité de l’APFHV et de sa fête, seront donc de retour devant le public en 2022, conjointement aux activités d'autres associations. 

En attendant, les 70 œuvres de l’expo-drive sont à découvrir au 52 de la rue Du Maréchal Leclerc, en accès libre jusqu'au 31 mars.