Épidémie de bagarres dans des cinémas pendant des projections de "Creed III"

Les forces de l'ordre ont dû intervenir à la suite de rixes déclenchées dans plusieurs cinémas de France depuis la sortie de "Creed III" le 1er mars. Des bagarres ont éclaté à Tours et Dreux. La direction du cinéma drouais a depuis décidé de ne plus diffuser le film.

Fans de la saga Rocky et de la boxe au cinéma, vous ne pourrez plus voir Creed III dans votre ville si vous habitez à Dreux. La direction du CinéCentre, le multiplex de la ville, a décidé de ne plus diffuser le film, réalisé par son acteur principal Michael B. Jordan.

Une décision annoncée dans un pudique post Facebook ce 5 mars, prise "en raison de plusieurs incidents de comportements inappropriés et contraires à nos valeurs". La direction explique vouloir "préserver le bien-être et le confort de notre clientèle et de nos collaborateurs". 

Interventions des forces de l'ordre

L'un des "incidents" en question a été filmé et diffusé sur les réseaux sociaux Snapchat et Tiktok :

durée de la vidéo : 00h00mn56s
Une bagarre à Dreux pendant une projection de Creed III ©DR

Une bagarre en bonne et due forme, déclenchée pendant la projection, dans la salle de cinéma.

Et Dreux n'est pas le seul cinéma concerné : La Nouvelle République rapporte qu'une rixe a ponctué une des projections de Creed III au CGR de Tours 2 Lions ce samedi 4 mars au soir. Le cinéma tourangeau continue, cependant, de diffuser le film. 

D'autres bagarres du même types ont également été recensées à Saint-Etienne, Charleville-Mézières ou encore Thionville. Nécessitant ponctuellement l'intervention des forces de l'ordre.

Contactées, les directions des cinémas CGR Tours 2 Lions et CinéCentre Dreux n'ont pas souhaité s'exprimer d'avantage. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité