Passionnés de l'auteur du livre "À la recherche du temps perdu", rencontre avec "les envoûtés de Proust"

Pourquoi Marcel Proust suscite-t-il encore un tel engouement ? Qui sont ses lecteurs ? Emmanuelle Mougne et Patrick Bazin ont rencontré des fans absolus du célèbre écrivain qui a tant marqué notre région Centre-Val de Loire et plus particulièrement le département de l'Eure-et-Loir.

C'est à partir de ces questions que les réalisateurs du documentaire "les envoûtés de Proust" ont commencé à enquêter sur la "galaxie proustienne" désireux de rencontrer aussi bien les autodidactes enflammés que les spécialistes assermentés, persuadés que cette alliance, par-delà sa truculence, raconterait pourquoi ce livre remporte autant de succès, en France comme à l’étranger au point que son auteur, Proust, fait l’objet d’un nombre incalculable de citations et est devenu une institution, même pour ceux qui ne l’ont pas lu.

Le résumé du documentaire

En 2021, on a célébré les 150 ans de la naissance de Marcel Proust et avec elle, une fois encore, la puissance de son œuvre… Car si "À la recherche du temps perdu" est un sommet de la littérature que l'on dit abrupt, il rassemble une foule de lecteurs partout dans le monde.

Rares sont les œuvres littéraires qui suscitent tant de passions. Mais qui sont ces lecteurs ? Qu’est-ce qui, dans ce livre, suscite tant d’engouements ? Pourquoi touche-t-il tant ? Et pourquoi ce livre développe-t-il souvent chez ceux qui le lisent une envie irrépressible d'en prolonger la lecture ?

3 questions aux réalisateurs

  • Qu'est-ce qui vous a motivé à faire ce documentaire ?

S'il y a bien un écrivain qui fait partie de notre vie quotidienne, c'est Marcel Proust, qu'on ait lu "À la recherche du temps perdu" ou non. Il appartient à notre imaginaire lorsque nous partageons des souvenirs, que nous voyons des madeleines ou que nous nous soumettons à un questionnaire; il est constamment évoqué dans des livres, des films; il est lu à la radio, fait l'objet d'études, de blogs... C'est certainement l'écrivain le plus présent dans l'imaginaire collectif.

Par ailleurs, il appartient à ce nombre restreint d'auteurs qui suscitent longtemps après leur mort un immense intérêt chez ses lecteurs. Il faut insister là-dessus car Proust n'agite pas "du bocal" seulement les spécialistes mais un nombre incroyable de lecteurs venant d'horizons très différents, souvent très éloignés du monde littéraire ou universitaire. C'est un paradoxe pour un auteur et une œuvre que l'on dit difficile d'accès.

Il n'existe pas beaucoup de livres dans le monde qui rassemblent autant de lecteurs, pas beaucoup de livres qui agissent sur la vie même des lecteurs, les poussant à parcourir des lieux, à tenter de rendre compte de leur lecture d'une manière ou d'une autre ou encore à vouloir se laisser guider par la curiosité que la lecture fait naître chez eux. Des intervenants du film font le parallèle très juste avec La Bible et… Harry Potter ! Il s'agit là de livres lus partout dans le monde et qui ont ce pouvoir...

Notre documentaire est un documentaire sur les lecteurs de Proust, pas sur Proust lui-même. Car notre ambition était aussi de réaliser un film sur la force de la littérature, chose que nous aimons défendre et rappeler car à contre-courant du bruit du monde. La littérature ce n'est pas seulement les livres. C'est aussi la pensée qu'elle crée lors de sa lecture et de sa découverte. Et cette pensée, cette manière de concevoir ce qui entoure, modifie en profondeur notre perception, la rend plus fine et intelligente.   Ce pouvoir de la littérature n'est pas réservé à un petit groupe d'élus ou de privilégiés. Il est à la portée de tous comme le démontre le documentaire "Les envoûtés de Proust". Réaliser un film sur les lecteurs, et sur les lecteurs de Proust en particulier, consiste donc à rendre hommage à cette activité particulière, à la fois solitaire et très peuplée.

  • Avez-vous une anecdote de tournage à raconter ?

Chaque rencontre avec des lecteurs aussi passionnés est évidemment une aventure en elle-même. Que dire de Michel Damblant, créateur d'un magnifique jardin exotique ouvert aux visiteurs à Belle Ile. Ce botaniste trouve dans La Recherche, une source inépuisable d'images et de réflexion autour de sa passion des plantes et des fleurs. Le rencontrer sur son île, au milieu de ses fleurs venant des quatre coins du monde, après avoir bravés la pluie et la houle de l’hiver était une belle histoire.

Tout comme faire la connaissance de Clopine, l'auteure mystérieuse de "La Recherche racontée à mes potes", magnifique plaidoyer pour montrer que cette œuvre peut toucher tout le monde. Parcourir le pays de Bray en Normandie et voir comment celle-ci y perçoit la présence – imaginaire - de Proust est une grande expérience.

Nous pouvons dire la même chose de Laurence Grenier et des mille idées qu'elle développe avec une inépuisable énergie pour défendre son champion. Et il nous faudrait évoquer aussi Patrice Louis ! Journaliste et écrivain, il a posé ses valises à Illiers-Combray, Mecque des proustiens, après avoir parcouru le monde et lu Proust tardivement lorsqu'il était au Bénin ! Il n'y a pas de conteur plus perspicace et passionné que lui.

  • Quelle relation entretenez-vous avec Marcel Proust ?

L'un de nous a lu Proust l'autre non ! Nous avons ainsi pu éviter le danger de faire un film de passionné pour les passionnés - car Patrick aurait pu faire partie des "envoûtés", même s'il n'a lu La Recherche qu'une seule fois ! Il est persuadé que la lecture de Proust est une expérience extraordinaire. Lorsque celle-ci se termine, le sentiment de tristesse qui envahit le lecteur est tel qu'il est amené à vouloir retrouver les sensations de cette expérience. Emmanuelle a encore devant elle la chance inouïe de pouvoir tenter l'expérience de cette lecture… C'est à son programme, sans que la date soit arrêtée !

Portraits de fans

  • Jérôme Bastianelli, le lecteur érudit

Haut fonctionnaire, directeur adjoint du Musée du quai Branly, critique musical, essayiste, Jérôme Bastianelli est aussi le président de la société des amis de Marcel Proust.

  • Véronique Aubouy, la lectrice artiste

Véronique Aubouy est réalisatrice, vidéaste, performeuse. À l’âge de 26 ans, elle se plonge dans La Recherche, après plusieurs tentatives infructueuses. Elle est alors en voyage solitaire au long cours, en Amérique du Sud. Commence ainsi un long compagnonnage avec l'œuvre.

  • Patrice Louis, le lecteur éclectique

Journaliste (France Inter, Europe 1...) il a découvert Proust sur le tard dans un hamac au Bénin. Passionné, c'est par amour pour Proust qu'il est venu habiter Illiers-Combray, à son retour d’Afrique.

  • Michel Damblant, le lecteur scientifique

Botaniste et voyageur, c'est à la suite de la remarque d'un des visiteurs de son jardin "Eden du voyageur"   à Belle-Île-en-Mer qu'il se replonge dans Proust. Interloqué par les multiples images, métaphores et analyses issues du monde des fleurs qu'il trouve dans La Recherche, Michel Damblant écrit "Voyage botanique et sentimental du côté de chez Proust. Il y révèle un Proust avide de sciences naturelles, rendant compte d'une compréhension subtile des lois qui régissent la nature.

  • "Clopine", la lectrice passionnée

Clopine lit La Recherche à 17 ans et ne cesse d'y revenir. Habitant en pleine campagne normande où sa passion de Proust est souvent incomprise, elle écrit son livre "La Recherche racontée... (à mes potes)" pour contrer leurs préjugés.

  • Laurence Grenier, la lectrice prosélyte

Cette ancienne pharmacienne est devenue une militante acharnée de l'œuvre proustienne. Après avoir lu au Parc de Sceaux des extraits du livre, elle a lancé son blog proustpourtous et organise une multitude d'évènements autour de Proust.

Elle est l'auteur d'"un Proust pour tous, résumé en moins de cinq cents pages", et "Du côté de chez Proust - Invitation à lire l'œuvre de Marcel Proust" destiné aux collégiens.

Interviennent également dans le film Nicolas Ragonneau, écrivain qui observe d'un œil amusé toute l'actualité proustienne, Mireille Naturelle, Universitaire et directrice du Centre de Recherches Proustiennes qui étudie l'œuvre de Proust depuis de nombreuses années ainsi qu'Anthony Guerrée, designer et créateur des "Assises du temps perdu"...

► "Les Envoûtés de Proust", un documentaire écrit par Emmanuelle Mougne et Patrick Bazin avec France 3 Centre-Val de Loire. À voir ce jeudi 11 janvier à 23h40 sur France 3 Centre-Val de Loire et à revoir en replay sur france.tv.