Le président de la Région Centre-Val de Loire, François Bonneau, en soutien aux salariés de la sucrerie de Toury (28)

Sucrerie : licenciements à Toury dans l'Eure-et-Loir / © F3CVDL
Sucrerie : licenciements à Toury dans l'Eure-et-Loir / © F3CVDL

A l'occasion d'une nouvelle journée de mobilisation ce samedi matin, le président de la Région a apporté son soutien aux salariés de la sucrerie de Toury.

Par Nathanael Lemaire

Depuis l'annonce de la probable fermeture de l'usine du groupe Cristal Union située à Toury, les 150 salariés et les collectivités tentent de trouver une solution face à la stratégie de la coopérative betteravière.

Si l'intention du groupe est de concentrer sa production sucrière sur d'autres sites de la région parisienne en organisant le transport des betteraves des coopérateurs d'Eure et Loir, l'heure sur le site est aux négociations du PSE (Plan de Sécurisation de l'Emploi).
Une phase de négociation qui s'accompagne d'une large mobilisation autour des salariés de l'usine de Toury.
Ce samedi, à l'occasion d'un défilé organisé par les salariés et relayé par les syndicats avec aussi le soutient des commerçants, le président de la Région Centre Val de Loire s'est joint au cortège.

François Bonneau, à propos du projet de fermeture du site, a évoqué " une décision brutale, sans dialogue et sans recherche de solution" alors que des pistes de production bio ou de carburant végétal (éthanol) étaient mises sur la table lors de deux réunions sur l'avenir du site.

 


En apportant son soutien aux salariés mobilisés, François Bonneau a aussi regretté l'intensification de la circulation de poids lourds qui accompagnerait l'arrêt de l'activité sur l'usine de Toury : "Avec les problèmes climatiques, tout le monde est conscient que l'hyper-concentration d'une production, c'est une erreur écologique".

Les négociations du plan social doivent débuter officiellement ce jeudi 5 septembre.

A lire aussi 

Sur le même sujet

La colére des bénévoles face à la précarité

Les + Lus