Fêtes de Noël : comment avoir un sapin plus écologique et zéro déchet ?

Chaque année, les néophytes du zéro déchet essaient de réduire leur impact écologique à Noël. On vous donne quelques conseils.
 

 Et si nous pensions le sapin de Noël en mode "zéro déchet" ?
Et si nous pensions le sapin de Noël en mode "zéro déchet" ? © Tandem Image pour France 3 Centre-Val de Loire

Sapin naturel ou artificiel ?

Une légende urbaine propage l’idée qu’en sapin artificiel serait plus écologique qu’un sapin naturel. La réponse est sans conteste non. Alors qu’il est conservé environ trois ans, il faudrait que ce dernier soit utilisé au minimum vingt ans pour neutraliser son bilan carbone.

Pour profiter d'un sapin écolo, on vous explique tout dans le tuto ci-dessous : 
 


Chaque année, 6,5 millions de foyers français optent pour un véritable conifère dans leur salon.

Et si, comme eux, vous ne réussissez pas à vous défaire de l’emblème de Noël, vous pouvez toutefois faire vérifier qu’il soit cultivé en France, dans le Morvan et en Bretagne majoritairement, grâce à des labels comme « Fleurs de France » ou « Plante Bleue ». Les certifications FSC et PECF assurent aussi elle une gestion durable des forêts donc les arbres proviennent.
 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par France Sapin Bio (@francesapinbio)


En plus de dégager du CO2 nécessaire à la vie sur Terre, le véritable sapin a au moins le mérite d’être recyclable, sauf si vous décidez de le brûler. Cette fausse bonne idée reviendrait à anéantir l’impact carbone positif que l’arbre a eu durant sa croissance.

Revalorisation énergétique pour les chaufferies, utilisé comme compost, votre arbre peut avoir une seconde vie.

Dans la région, des villes comme Orléans, Châteauroux, Dreux, Châteaudun ou encore Nogent-le-Rotrou organisent des ramassages ou des points de collecte. Renseignez-vous auprès des services de la ville.
 

 

 

Un sapin sur mesure

Avec un sapin de Noël au prix moyen de 27 euros, la solution la plus écologique et économique demeure le sapin fait maison, comme notre sapin en palettes. Vous pouvez vérifier que le bois n’a pas été traité et il n’en sera que meilleur pour votre santé.

Mais il existe de nombreuses autres façons de réaliser son arbre de Noël : cadres ou photos astucieusement placés, branches ou bois flottants glanés puis agencés, laine accrochée au mur…

En cette fin d’année, les bonnes idées DIY (« Do it yourself » en anglais) ont inondé la toile et les réseaux sociaux. Faites place à votre imagination !
 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Fair&wood (@fairandwood)

 

 

 

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement noël