Gare au moustique tigre : l'espèce poursuit son implantation en Centre-Val de Loire

Le moustique tigre se propage dans la région depuis cinq ans : cinq départements sont désormais concernés. Invasif, il peut être le vecteur de maladies tropicales.

Chaque année le confirme : le moustique tigre est désormais chez lui en France. L’espèce invasive, très présente dans le sud du pays, est arrivée dans l'Indre en 2017. Dans les années qui ont suivi, il s'est installé dans le Cher, puis dans l’Indre-et-Loire et le Loiret. Sa présence est désormais avérée sur deux communes très visitées de Loir-et-Cher : Candé-sur-Beuvron et Saint Aignan, où se trouve le zoo de Beauval.

Dans ces communes, le moustique tigre revient pondre ses œufs de façon pérenne. C’est ce qu’ont révélé les pièges installés non loin du zooparc, site touristique le plus fréquenté de toute la région Centre-Val de Loire. "Le moustique-tigre évolue sur 150 mètres tout au plus, indique Christophe Corbel, ingénieur à l'Agence Régionale de Santé Centre-Val de Loire. Il est transporté par des véhicules jusqu’au territoire qu’il colonise quand l’environnement s’y prête."

Gare à l'eau

Comme tous les moustiques, le "tigre" se plaît dans les milieux humides, ses larves se développant dans des points d'eau stagnants, même très peu profonds. "Pour éviter sa prolifération, il faut veiller à supprimer tous les endroits et les objets contenant de l’eau", conseille l’ARS.  

Le moustique tigre peut être vecteur de maladies tropicales comme la dengue, le chikungunya ou encore l'infection à virus Zika. Même si, pour l’instant, aucun cas de personnes infectées n’a été signalé dans la région.

S'il est possible de ralentir sa prolifération, la colonisation du reste de la région parait inéluctable, prévient l’ARS, qui s’attend à ce que l’Eure-et-Loir soit une terre d’élection du moustique-tigre dans un futur proche.

Le ministère de la Santé en appelle aux bonnes volontés pour signaler la présence du moustique tigre, via sa plateforme en ligne. Il est facilement reconnaissable : plus petit que le moustique commun, il est noir rayé de blanc sur son abdomen et ses pattes, et pique le jour, là où son cousin commun préfère la nuit.

Signaler une observation de moustique tigre :

Sur le site Vigilance-moustiques : vigilance-moustiques.com/declarer-un-cas
Sur le site du ministère de la Santé : signalement-moustique.fr 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité