Harcèlement présumé à l'INSA Blois : le directeur de l’école est finalement démis de ses fonctions

Des étudiants blésois de l'INSA ont entamé lundi dernier un mouvement de grève pour dénoncer le maintien à son poste du directeur de l'Institut, accusé de harcèlement par des enseignantes. La réponse n'a pas tardé, Nicolas Gascoin vient d'annoncer lui-même avoir été démis de ses fonctions.
L'INSA Centre-Val de Loire compte 1640 élèves répartis sur deux campus : Bourges (ici sur la photo) et Blois
L'INSA Centre-Val de Loire compte 1640 élèves répartis sur deux campus : Bourges (ici sur la photo) et Blois © Céline Durchon-FranceTV

L'Ecole de la Nature et du Paysage (ENP) est un département de l'Institut National des Sciences Appliquées (INSA-Centre Val de Loire). Depuis le mois de mars 2021, la directrice de l'ENP, Lolita Voisin, accuse Nicolas Gascoin (directeur de l'INSA CVDL depuis septembre 2019) de harcèlement moral et sexuel.

Malgré l'ouverture de deux enquêtes, l'une administrative et l'autre judiciaire, le directeur de l'école d'ingénieurs était jusqu'à cette rentrée resté à son poste.

Vendredi dernier, le 3 septembre, les étudiants blésois réunis en assemblée générale ont décidé d'emboîter le pas aux enseignants du département  ENP en décidant d'une grève "reconductible jusqu'à nouvel ordre" en soutien à la directrice Lolita Voisin.

Mercredi 8 septembre au soir, Nicolas Gascoin a lui-même annoncé, dans un courriel adressé aux personnels de l'établissement et aux étudiants, avoir été démis de ses fonctions par Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. 

Un administrateur provisoire doit assurer la direction de l'INSA CVDL. Le rapport définitif de l'enquête administrative a été remis à la ministre le 31 août dernier, l'enquête judiciaire, quant à elle, se poursuit.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire justice société université éducation