Idées pour les vacances : visiter la région Centre-Val de Loire en train (mais aussi à vélo, à pied et en car)

Bon, dit comme ça, je sais, ça ne fait pas rêver. Mais il n’y a pas que les châteaux de la Loire… Que vous habitiez dans la région ou dans les départements limitrophes voici des idées de trajets aller-retour à faire sur une journée sans utiliser votre voiture.
Et si on profitait du train pour découvrir notre territoire ?
Et si on profitait du train pour découvrir notre territoire ? © Pixabay

Pourquoi laisser la voiture au garage ? La voiture c’est pratique parce que l’on peut emmener ce que l’on souhaite, écouter notre musique ou station radio préférée et surtout partir à l’heure que l’on veut et changer d’avis en cours de route. Mais ça a aussi des inconvénients. Payer son essence, trouver une place de parking et payer ce parking. Être coincé dans les embouteillages… Et polluer bien entendu.

Alors voyager tout en faisant attention à notre planète ça passe par l’utilisation d’autres moyens de transports. Et la région Centre-Val de Loire a de quoi répondre à cette offre.

D’autres moyens de transports ?

Le vélo et la marche à pied sont les transports verts par excellence ! Écologiques, sains et peu coûteux, ils sont accessibles à la plupart d’entre nous et les bénéfices pour notre santé sont importants. Mais j’ai bien conscience que marcher ou faire 50km de vélo dans la journée ce n’est pas adapté à tous.

Il reste alors les transports en commun (bus, train etc). Un bon moyen de réduire son impact environnemental. En autobus ou en train, un passager émettra 3 à 4 fois moins de gaz à effet de serre qu’en voiture.

Passons aux choses sérieuses avec quelques exemples de visites possibles dans la Région en utilisant le réseau RÉMI.

Le bus et le train dans le Loiret

Montez dans le car REMI 45 à Pithiviers sur la ligne 20 à l’arrêt "Mail Sud". Pourquoi cet arrêt ? Parce qu’il vous permet de n’être qu’à 11 minutes à pied du Musée des transports. Le titre n’est pas "sexy" mais je vous promets que le voyage en vaut le détour. Remontez dans le temps à bord d’historiques trains à traction vapeur ou diesel. Deux bonnes heures dans l’ambiance du 20e siècle.

En prenant le train vous pourrez vous rendre au Centre d’Art Contemporain "Les Tanneries". Lieu de résidences d’artistes à Montargis où ils peuvent s’éclater avec 2500m2 d’espace d’exposition. Découvrez leur programme de l'été :

Il y a aussi le Musée Girodet situé à 20 minutes à pied de la gare. Si vous en voulez encore l’Office du Tourisme de la ville vous proposera une visite d’1h30 de cette "venise du Gâtinais".

Niveau château vous trouverez la Ferté-Saint-Aubin, la forteresse royale de Chinon et celui de Meugn-sur-Loire, tous disponibles à moins de 30 minutes à pied des gares.

Une randonnée, au départ de Meugn-sur-Loire, de 14 kilomètres vous permettra d’observer les Mauves, des demeures du XIXe siècle, le Relais Louis XI et les vestiges de l’ancien pont de Loire. Dépaysant ! Un retour en arrière qui fait du bien.

L’Eure-et-Loir, entre rando et châteaux

À la limite de l’île de France, Maintenon fait tout de même partie de notre région. Petite commune, elle regorge de multiples facettes. Le château ? La ville ? Le Canal Louis XIV ? Tout est à moins de 18 minutes de la gare à pied. Une randonnée de 4 heures (que l’on peut couper comme l’on veut si c’est trop long) est possible depuis la rue Collin d’Harleville. Découvrez le Canal Louis XIV réalisé par Vauban et La Hire, l’aqueduc de Maintenon et le château avec sa tour carré, du XIIe siècle. Des balisages jaunes sont éparpillés tout au long du trajet. Ce sera une journée bien remplie.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Explore Centre Val de Loire (@explore_centre)

Saviez-vous que le château de Châteaudun fait partie du Centre des Monuments Nationaux ? Du haut de ses 60 mètres il surplombe le Loir entre style gothique et Renaissance.

Petit bonus, un tarif spécial est appliqué sur présentation de votre titre de transport Rémi (à moins de 15 minutes à pied de la gare). Si vous voulez faire autre chose que les châteaux il existe les grottes de Foulon. Préhistoriques, ce sont les seules grottes au monde où vous pouvez observer des milliers de géodes marines, de quartz et de calcédoines.

Chartres, sa cathédrale, mais aussi son Centre International du vitrail font partie du dispositif. Sans oublier Nogent-le-Rotrou et son château des comtes du perche à 23 minutes de la gare de Nogent.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Patrick MOREUX (@patmrx)

Le Cher, le moins chanceux du casting

Seuls 2 lieux sont desservis par les transports : l’abbaye de Noirlac et la ville de Bourges. Commençons par le point négatif. Pour se rendre à l’abbaye, comptez 50 minutes de marche. C’est beaucoup mais vous passerez à côté du Lac de Virlay et sa base nautique. Vous pourrez faire une pause ou même du bateau ! Toujours pas convaincu ? L’abbaye cistercienne de Noirlac propose neuf siècles d’histoire. Croyez-moi, le monument vaut vraiment le coup.

À Bourges on vous propose de voir la cathédrale de haut en bas. Les 396 marches vous attendent pour vous offrir à la clé un panorama sur la ville. Mais si vous voulez plutôt descendre, la crypte expose les fragments du jubé détruit au XVIIIe siècle. Deux joyaux de l’architecture classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Si vous n’aimez pas les édifices religieux il y a le Palais Jacques Cœur à visiter et la ville à parcourir.

Vous en avez forcément entendu parler, la ville de Sancerre vient d’être élue village préféré des français. Sachez qu’une ligne de train vous y emmène depuis Paris ou Montargis et Gien !

Pour en savoir plus ? Voilà 3 raisons pour lesquelles il faut s’y rendre…

Le Loir-et-Cher, focus sur Blois et les châteaux

Blois, préfecture du département, n’a pas de quoi pâlir. Une journée ne sera pas suffisante pour en faire le tour. Mais restons focus sur les éléments principaux.

Au départ de la gare, Place des Lices vous pouvez partir pour un circuit de 3 kilomètres balisé en jaune dans la ville. Passez par le château, la cathédrale Saint-Louis, l’église Saint-Nicolas, la Tour Beauvoir et la Maison de la Magie Robert-Houdin. Si vous voulez vous arrêter sur les différents lieux c’est possible ! Il existe des billets couplés.

Le château n’est situé qu’à 10 minutes de la gare. Le point fort de cet édifice ? Il se transforme à la tombée de la nuit en un envoûtant son et lumière.

Illusions d’optique, spectacle tout est prévu pour que petits et grands en prennent plein les yeux à la Maison de la Magie. Mais Blois c’est aussi la Fondation du Doute. Un lieu où l’art contemporain et le mouvement Fluxus sont exposés toute l’année.

Excepté en période de pandémie mondiale, le château de Cheverny est l’un des rares châteaux ouvert 365 jours par an. Une fois arrivé.e.s à la gare de Blois-Chambord sautez dans la navette qui se rend aux portes du château. Pour ceux qui ne l’ont pas reconnu, c’est le château dit de "Tintin" !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Château de Cheverny (@chateaucheverny)

Un peu moins connu mais tout aussi important : le parc et le château de Beauregard. Joyau d’architecture et d’histoire c’est avec une navette depuis la gare que vous pourrez y arriver. Anecdote, ce fût l’ancien relais de chasse de François 1er.

Enfin Vendôme. À seulement 42 minutes de Paris c’est la terre natale de Pierre de Ronsard (un poète plutôt connu). Les Musées de la ville sont gratuits pour tous ! Alors qu’attendez-vous ?

L’Indre, des villes de caractères

Cité royale mais surtout cité médiévale, bienvenue à Loches. C’est l’une des plus belles cités fortifiées de France. Un parcours interactif vous renvoie dans 5 siècles d’histoire. Et en plus il y a un donjon !

À quelques kilomètres de là se trouve un autre donjon, la tour blanche d’Issoudun. C’est pour cette ville que ce sont battus Richard cœur de Lion et Philippe Auguste. On y trouve le musée de l’Hospice Saint-Roch. 3000m2 de patrimoine historique et médical exceptionnel. Entrée libre et gratuite.

Autre musée, celui de Châteauroux installé dans l’ancienne demeure du Général Bertrand, fidèle compagnon de Napoléon.

On ne le présente plus, le château de Valençay ne se trouve qu’à 13 minutes à pied de la gare, une aubaine.

Et pour les férus de randonnées le GR654 passe de Orcenais (Cher) à Dampierre (Indre). Ce ne sont pas moins de 122 kilomètres sillonnant le département. Découvrez la Châtre, Neuvy-Saint-Sépulcre, Saint-Amand-Montrond ou encore Châteaumeillant !

L’Indre-et-Loire une vingtaine de lieux à découvrir

Impossible de tous les citer mais la Touraine est pour le moins très bien desservie par le réseau Rémi. Les châteaux d’Azay-le-rideau, d’Amboise, de Chenonceau, de Chinon ou encore celui de Langeais sont disposés non loin des gares. A croire que cela est fait exprès…

N’oublions pas la forteresse de Montbazon et ses ateliers sur les métiers du Moyen-âge.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Forteresse de Montbazon (@forteressedemontbazon)

Ainsi que la cité royale mais surtout cité médiévale, bienvenue à Loches. C’est l’une des plus belle cités fortifiées de France. Un parcours interactif vous renvoie dans 5 siècles d’histoire. Et en plus il y a un donjon !

Niveau Musée rendez-vous à Maillé à la Maison du souvenir. Pour la petite histoire, le 25 août 1944 124 habitants y sont massacrés par des soldats allemands. Pour quelles raisons ? Pourquoi tant d’années d’oublis ? C’est là-bas que l’on tente de répondre à ces questions.

Bien sûr il y a la ville de Tours, chef-lieu du département. L’Office du tourisme n’étant qu’à 3 minutes de la gare, trouvez le circuit qui vous convient et partez à la découverte de la ville. N’oubliez pas de passer par la psalette, à côté de la cathédrale. Ancienne salle servant aux répétitions de chants religieux du Moyen-âge.

Pour les autres châteaux ont fait comment ?

Bonne question. Vous l’aurez remarqué, tous les châteaux ne sont pas accessibles en train directement ou en bus, notamment Chambord…  Mais on peut quand même s’y rendre !

Un peu plus éloignés des gares, le réseau a mis en place des navettes, que ce soit depuis Paris ou les gares régionales d’Onzain ou Blois-Chambord. Optez pour un billet train + navette + entrée. Chaumont-sur-Loire et Chambord vous accueillent avec les packs Rémi 3 en 1.

Si je vous dis Panda, vous pensez à Beauval n’est-ce pas ? Alors hop pour 3€ depuis Blois-Chambord une navette vous y emmène.

Center Parcs ça vous dit ? Avec les enfants, les "potes" : une journée détente et comme promis, sans la voiture. Prenez le billet 2 en 1 alliant le train et le taxi depuis la gare des Aubrais à Orléans. Pour les plus sceptiques, on vous promet une économie de 50% contrairement à la voiture (oui oui).

Toujours pas convaincu ?

Lorsque vous achetez vos billets, pensez à les présenter au moment de payer une activité. Des tarifs spéciaux seront appliquées dans les châteaux, les jardins etc.

Comme le dit l’adage : les voyages forment la jeunesse ! Les moins de 26 ans ont la chance de pouvoir voyager partout en France (hors Transilien, TGV et Intercités) pour 29€ par mois en juillet et en août en illimité.

Pour les passionnés de vélo ou tout simplement ceux voulant découvrir la région par la véloroute il existe 5 rames aménagées pour accueillir 83 vélos. Elles assurent 3 allers-retours par jour entre Orléans, Tours, Angers, Nantes et Le Croisic. Et pour les plus frileux un service permet de réserver gratuitement une place pour son vélo.

Combiner train et vélo est donc possible. La Vallée du Cher l’a bien compris et à partir du 11 juillet vous pourrez embarquer 25 vélos sur 2 allers-retours quotidiens entre Bourges et Tours.

Pour rappel, ceci n'est qu'un échantillon de tout ce que vous pouvez visiter grâce aux réseau Rémi en Centre-Val de Loire. Les lignes de bus ou de train s'arrêtent dans de multiples villes et villages menant chacun à d'autres lieux insolites et culturel. En résumé, vous ne pourrez pas dire que l'on s'ennuie en Région cet été ! Il y a de quoi vous occuper.

Pourquoi essayer d’utiliser les transports en commun plutôt que sa voiture ?

C’est le moment du laïus sur l’environnement, l’écologie et la pollution.

En ville, les transports en commun sont aussi rapides que la voiture et, bonne nouvelle, ils polluent moins. Je ne veux pas être moralisatrice mais vous le savez, les réserves énergie fossile s’épuisent et les rejets de gaz à effet de serre ne font qu’augmenter. L’une des raisons est que le nombre de voitures en circulation dans le monde ne cesse d’augmenter. Alors pourquoi ne pas se déplacer autrement ?

Se déplacer autrement, c’est orienter ses choix vers des moyens de transport plus respectueux de l’environnement, et participer à la préservation des ressources naturelles, indispensables à notre bien-être. C’est surtout accepter de changer nos comportements par rapport à la mobilité...

Aujourd’hui, les transports représentent en France 66 % de la consommation de produits pétroliers à usage énergétique et sont responsables de 35 % des émissions de dioxyde de carbone (CO2), principal gaz à effet de serre (GES) contribuant au changement climatique (Sources ADEME).

Les transports sont aussi de gros consommateurs d’espace. La multiplication des infrastructures routières (parkings, autoroutes…) et aéroportuaires contribuent massivement à la dégradation des paysages et de la biodiversité. Ils sont également sources de pollutions sonores et peuvent entrainer dans certains cas des troubles dangereux pour la santé : stress, trouble du sommeil, fatigue, impact sur l’audition...

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports trains régionaux idées de sorties sorties et loisirs vacances famille société