Ina, Ciclic, Arte... les meilleures archives sur le Centre-Val de Loire pour s'occuper pendant le confinement

Image d'illustration. / © Bertrand Bechard/MaxPPP
Image d'illustration. / © Bertrand Bechard/MaxPPP

Pour certains, rester chez soir à cause du coronavirus peut vite se transformer en ennui profond. France 3 Centre-Val de Loire vous propose une petite sélection d'archives et de fiction mettant en scène la région, disponibles sur internet totalement gratuitement.

Par Thomas Hermans

Le temps peut paraître long en confinement. Pour celles et ceux qui préfèreraient gambader la campagne plutôt que de s'isoler du coronavirus, nous avons une solution temporaire pour vous. Internet offre en effet une porte vers des archives complètement gratuites pour se délecter d'images et d'évènements de la région. 
 

Les impressionnantes archives mémorielles de Ciclic


En première ligne, le site Ciclic propose une large collection (1500 heures tout de même) d'archives, allant de la très courte vidéo de la destruction du chateau d'eau de Romorantin-Lanthenay dans le Loir-et-Cher en 1983, jusqu'à trois heures d'images datées de 1938 à 1944 mises bout à bout et racontant la Touraine en guerre.

Certaines vidéos proposent ainsi quelques instantanées d'un temps révolu. L'une montre un défilé de voitures déjà anciennes en 1965 à Romorantin. Une autre suit quelques ouvriers sur le chantier du bouchage du canal de Berry dans le centre de Vierzon en 1966. Toujours sur le thème aquatique, une dernière vidéo est le témoin des inondations de Châteauroux en 1970.

Pour les amateurs de plus longs formats, il y a tout ce qu'il faut. En 20 minutes, une vidéo enchaîne les images (en couleurs) d'Orléans en ruines après les bombardements de juin 1940.

Une autre parcourt quant à elle la Sologne en 1970 près de Salbris. Au son de cors de chasse, de champs religieux et même de Marylène de Martin Circus, se succèdent des sangliers pas effrayés par le caméras et des bucherons abattant des arbres par douzaines le long des étangs de Sologne. 

Enfin, pour ceux qui préfèrent les reportages à l'ancienne, Ciclic peut vous proposer douze minutes sur une cavalcade à Oucques-la-Joyeuse en 1954, ou encore, plus près de nous, une émission sur la robotisation des indutries en 1988. Le journaliste, en prenant les exemples d'usines à Argenton-sur-Creuse dans l'Indre et à Nogent-sur-Vernisson dans le Loiret, vous parlera avec un vocabulaire très actuel "d'évoluer dans l'entreprise" ou d'"augmenter la flexibilité de la production".

Les pépites de l'Ina


Pour aider à faire passer le temps pendant le confinement, l'Ina accorde une période d'essai gratuite de trois mois pour sa plateforme Madelen, qui ouvre la porte à des émissions de télévisions, retransmissions, concerts, téléfilms et séries télvisées. Et certaines de ces série se passent en Centre-Val de Loire.

Le plus célèbre exemple est certainement Thierry la Fronde, diffusé entre 1963 et 1966 sur la RTF, puis sur l'ORTF. En quatre saisons et 52 épisodes, tous disponibles, la série narre les exploits de Thierry au service du roi de France contre les Anglais, ainsi que contre le perfide Charles le Mauvais.

Et cette série a le bonheur de se dérouler en plein Centre-Val de Loire... "1359 : La Sologne n'a pas été épargnée. Sous la conduite du connétable Chandos les troupes du Prince noir pillent, ravagent, occupent cette contrée déjà pauvre", nous dit le carton en introduction du premier épisode. 
 

Le carton ne mentira pas : la série sera notamment tournée dans le village toujours médiéval de Mennetou-sur-Cher, entre Romorantin et Vierzon, et au château du Moulin à Lassay-sur-Croisne. Et si le domaine de Thierry, nommé Janville, est en réalité une ancienne commune de l'Eure-et-Loir, les extérieurs rappellent bien la forêt solognote.

Plus inattendue, une série met en scène un curé motard et casse-cou, se convertissant petit à petit en Sherlock Holmes local dans un village du Loiret. En l'occurence, à Châtillon-Coligny, dont une modélisation aérienne introduit chacun des 26 épisodes de 12 minutes.

Cette série, c'est Un curé de choc, diffusée en 1974. Elle alterne des intrigues de meurtres improbables, des jeux d'acteur désuets et des coupes de cheveux recouvrant les visages à cause du vent. Dans cette série, comme dans un bon soap moderne, tout le monde se connait, et un nombre étonnant de faits divers se déroulent dans un espace et une temporalité très limités. A découvrir.

Et pour les amateurs de musique, la plateforme met également en ligne un concert de près d'une heure de Claude Nougaro au Printemps de Bourges 1985. Toujours plus jazz, Nougaro est survolté sur C'est ça la vie et tendre sur Toulouse. A l'horizon, pas de Tu verras ou même d'Armstrong, ce qui n'a pas d'importance. Qu'il est loin son pays, qu'il est loin, et pourtant sa voix et les lumières rôsatres auront fait du public berruyer des Toulousains pour un soir.
 

Films, séries et documentaire sur Arte


Sur Arte, chaîne de culture et d'évasion, vous aurez peut-être du mal à trouver quelque chose qui concerne le Centre-Val de Loire. En ce moment, le site propose ainsi gratuitement des films d'Hitchcock (Agent secret aini que L'homme qui en savait trop version 1934), ou encore Vénus Beauté (Institut) de Tonie Marshall, récemment disparue.

Et ce n'est pas du côté des documentaires que vous pourrez vous consoler. Le célèbre Dessous des cartes préfère se concentrer sur l'internationale. Quant aux documentaires évasion, ils partent en Australie, en Italie ou encore en Egypte, mais pas dans le Centre de la France.

Toutes ces heures de culture sont malgré tout à consommer sans modération pendant le confinement. Et si vous tenez absolument à apercevoir un bout de Centre-Val de Loire sur le site d'Arte, est toujours disponible le film Le père de mes enfants de Mia Hansen-Løve, sorti en 2009. Quelques décors du film sont en effet plantés dans la forêt domaniale d'Orléans, tandis que les gendarmes du Loiret font une courte apparition en début de film.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus