20 000 euros sur une cagnotte en ligne : l'élan de solidarité après l'incendie d'un centre équestre en Indre-et-Loire

Dans la nuit du 15 au 16 mai, un bâtiment de stockage est parti en fumée au centre équestre du Buisson, à Tauxigny-Saint-Bauld. Depuis, la solidarité s'est organisée autour des propriétaires, pour leur permettre de continuer à nourrir leurs chevaux.

Des tracteurs détruits, du foin brûlé, des chevaux traumatisés, un bâtiment détruit... et même la mort d'un poney. La nuit du mercredi 15 au jeudi 16 mai s'est transformée en cauchemar, au centre équestre du Buisson, à Tauxigny-Saint-Bauld, en Indre-et-Loire.

Il est 1h48 quand Élise Canet, la codirigeante et copropriétaire du centre, appelle les pompiers : l'un des bâtiments est embrasé. Le temps d'éloigner quelques chevaux, qui se trouvaient dans des boxes très proches, et voilà les secours affairés à éteindre le feu. C'est peine perdue. Trois jours plus tard, des fumées s'échappent encore des lieux, le toit s'est effondré, et plus rien de ce qui s'y trouvait n'est intact.

Un des poneys est mort

L'un des poneys, nommé Gulliver, n'a pas survécu. D'autres ont "vraiment un changement de comportement, et sont assez touchés psychologiquement", explique Élise Canet. Proches de l'incendie, certains chevaux ont respiré de grandes quantités de fumée. "Ils ont des soins, on leur change les idées, on les emmène plus au pré, on les emmène promener en main."

Ce week-end de Pentecôte, le club est resté fermé. Mais, même sans visiteurs, les gérants reçoivent "beaucoup de messages, dans un moment comme ça, on a besoin d'être soutenu", ajoute Élise Canet, qui confesse "pleurer à chaque coup de téléphone".

Des besoins immédiats pour nourrir les chevaux

Autour d'elle, la solidarité s'est organisée. Car, si le centre est assuré, les besoins sont immédiats, notamment pour nourrir la centaine de chevaux hébergés là. Et qui viennent de perdre une bonne partie de leur alimentation avec le foin. Heureusement, il reste la réserve d'orge, et l'herbe des paddocks. La disparition de la paille aurait aussi pu affecter l'hygiène des boxes, si les litières n'avaient pas été changées chaque jour.

Il y a une vraie solidarité, que ce soit des personnes du club, des structures alentours, des copains avec qui on est en contact et ceux qu'on connaît moins, des particuliers qui ont des chevaux et du foin en trop et qui nous en ont donné, des marchands qui nous ont fait des prix abordables... Pour nous aider là, maintenant.

Élise Canet, cogérante du centre équestre du Buisson

Une cagnotte en ligne a même été lancée, et a recueilli (ce dimanche 19 mai à 16h30) un peu plus de 22 000 euros. "C'est énorme", dit la propriétaire, dans un sanglot. Elle se souvient aussi de ses voisins, arrivés très vite sur les lieux, et qui l'ont aidé à sauver ce qui pouvait encore l'être, dans l'urgence. "Sans eux, il y aurait eu encore plus de dégâts."

Tourné vers l'avenir, le centre équestre ne compte pas se laisser abattre. Et compte bien organiser, comme c'est prévu de longue date, des épreuves d'obstacles et de dressage des championnats départementaux, prévues dimanche 26 mai.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité