• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Chinon : un train perd un wagon, une dizaine de passagers bloqués dans un tunnel

Un train a perdu une rame en pleine circulation ce jeudi 21 décembre sur l’axe Chinon-Tours. L’incident n’a pas fait de blessé.

Par JB

C’est un incident rare. Ce jeudi, vers 17h45, une dizaine de passagers d’un TER ressentent un coup de frein violent puis leur rame s’arrête en pleine voie. Ils se sont retrouvés démunis dans un tunnel. « On s’est retrouvé seuls, dans le wagon, sans réseau pour passer un appel », raconte un passager à nos confrères de France Bleu Touraine.


Le TER composé de deux rames venait de quitter la gare de Chinon et l’incident a eu lieu à moins d’un kilomètre. La rame de queue s’est détachée de la rame motrice tandis que le conducteur avec une dizaine de passagers a continué sa route sur dix kilomètres. « La rame de queue n’a pas continué sa route, le freinage est automatique lorsqu’elle est dissociée d’une rame. Dès l’alerte, la circulation a été stoppée », indique un porte-parole de la SNCF.
L'incident a eu lieu à moins d'un kilomètre de la gare de Chinon.
L'incident a eu lieu à moins d'un kilomètre de la gare de Chinon.

Côté rame de queue, des voyageurs sont descendus du train pour regagner la gare de Chinon située à moins d’un kilomètre. « Il n’y avait pas trop de risque, mais quand une rame est immobilisée, il est prudent de rester à bord du train dans l’attente de l’assistance », recommande un porte-parole de la SNCF.

La circulation entre Chinon et Tours a été stoppée toute la soirée. Des bus de substitution ont été affrétés pour rapatrier les passagers. Ce vendredi 22 décembre, la circulation de deux trains a été perturbée dans la matinée puis tout est revenu à la normale.

Un incident rare

La perte d’un wagon en plein voie est un fait rare. « C’est la première fois en huit ans d’astreinte », indique une salariée de la SNCF. L’inspection visuelle sur site par des techniciens de maintenance n’a rien révélé, hier soir. La rame va être examinée au technicentre SNCF de Saint-Pierre-des-Corps afin de déterminer les causes de l’incident.

Sur le même sujet

La colére des bénévoles face à la précarité

Les + Lus