MUNICIPALES 2020 : Jean-Luc Dupont réélu avec 54,38 % à Chinon dans l'Indre-et-Loire

Initialement prévu le 22 mars, le second tour des élections municipales a été reporté en raison de la pandémie de Covid-19 ce dimanche 28 juin. En Indre-et-Loire, Chinon était l'enjeu d'un duel entre le maire sortant de droite Jean-Luc Dupont et la liste de gauche menée par Laurent Baumel.
Jean-Luc Dupont remporte les Municipales 2020 à Chinon
Jean-Luc Dupont remporte les Municipales 2020 à Chinon © F3CVDL

Le maire sortant de droite Jean-Luc Dupont a été réélu à la tête de Chinon en Indre-et-Loire ce dimanche 28 juin. Il obtient 54,38 %, face à son adversaire de la gauche unie Laurent Baumel qui termine, donc, avec 45,61 %.

La participation au second tour à Chinon est de 46,99 %, soit légèrement moins que les 47,16 % du premier tour.

Sur France 3, Jean-Luc Dupont s'est félicité de ce résultat, arguant que, "il y a encore quelques mois, on ne donnait pas cher de ma peau". Il s'est dit "très content du travail mené", ajoutant que sa réélection est "la traduction de ce premier mandat, du redressement des finances et du travail de terrain dans les quartiers".

Jean-Luc Dupont estime également que cette victoire est "la reconnaissance de notre ancrage. Tout le monde connait ma maison, je suis dans l'annuaire, [...] je suis né dans cette ville et j'y ai vécu la plus grande partie de ma vie". 
 

"La démocratie est une idée qui s'affaiblit"

Un ancrage local qui a coûté à Laurent Baumel. Le perdant du soir admet avoir fait face à "un maire bien implanté et populaire", mais reste "fier de la campagne qui a été menée à Chinon. On a proposé un débat, mais on n'a pas réussi à mobiliser les électeurs", regrette-t-il.

Plus encore, Laurent Baumel a l'impression d'avoir parfois "mouliné dans le vide" : "L'abstention est très forte, une grosse partie de la polutation ne se sent pas concernée, et l'autre partie considérait qu'il ne fallait pas changer de maire. L'idée que la démocratie sert à trancher pour régler des problème est une idée qui s'affaiblit", s'inquiète-t-il.

Désormais réélu, Jean-Luc Dupont souhaite désormais axer son début de mandat sur "la reprise économique" post-Covid 19 (dont le pays n'est pas encore sorti) : "On va accompagner les entreprises du territoire, et on va les suivre dans la durée. [...] Ca va être un sujet quotidien pour lequel on va se battre."
 

Duel au pays de Rabelais

Au premier tour, les Chinonais avaient porté leur choix sur le maire sortant de droite, Jean-Luc Dupont, à 45,85 % des suffrages exprimés. Son "challenger", représentant de la gauche unie, Laurent Baumel, est quant à lui parvenu à s'assurer l'unique autre ticket pour le second tour avec 37,87 %, tandis que la députée LREM Fabienne Colboc passait à un cheveu de se qualifier avec 9,5 %.

À 231 voix d'écart au premier tour, les deux concurrents ont pu consacrer ces trois derniers mois à consolider leurs position, Laurent Baumel en annonçant un plan pour amortir les effets de la crise, et le maire sortant en s'appuyant sur son bilan depuis 2014. Fabienne Colboc, quant à elle, malgré des négociations entamées dans l'entre-deux tours, s'est abstenue de toute consigne de vote.

Retrouvez le résultat du second tour de l'élection municipale à Chinon :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections