Face au manque de personnel, les Urgences de Loches fermées temporairement pour "la sécurité" des patients

Pendant un peu plus de 24h, ces samedi 10 et dimanche 11 février 2024, le service des Urgences de Loches ferme ses portes. La direction évoque un trop fort taux d'absentéisme pour garantir un accueil sécurisé des patients.

La Quotidienne des Régions
Tous les jours à 13h, notre rédaction vous réserve le meilleur de l'info régionale. Une sélection rien que pour vous, pour rester en lien avec vos régions.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "La Quotidienne des Régions". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Depuis samedi 10 février à 6h et jusqu'au lendemain, dimanche 11 à 8h30, les Urgences de l'hôpital de Loches ne recevront que les cas vitaux. La direction de l'établissement explique cette décision par un fort taux d'absentéisme du personnel médical et évoque la nécessité de garantir la "sécurité" des patients. 

Fermetures récurrentes depuis juin 2022

Fin décembre 2023, le service avait déjà été contraint de fermer ses portes au public par deux fois. "Nous sommes désolés", avait alors écrit l'hôpital à ses patients en annonçant la nouvelle, au lendemain des fêtes de Noël. Depuis l'été 2022, les fermetures de ce type deviennent récurrentes.

En cas de besoin, l'appel au 15 à privilégier 

Dans ce cas de figure, toujours le même conseil : en cas de besoin, il faut contacter le 15, ou son médecin traitant pour être orienté. Le SMUR, quant à lui, reste fonctionnel.

Enjeu et épuisement national des troupes 

En Touraine, comme partout en France, la situation reste tendue. Les services d'Urgences de différents hôpitaux ferment leurs portes temporairement tour à tour. Les professionnels continuent d'alerter sur leurs conditions de travail, comme à l'hôpital des enfants de Clocheville, où une grande majorité des services étaient en grève fin 2023. 

Sur son compte Facebook, le syndicat CGT du CH Loches relaie, trois jours avant cette fermeture, le dessin signé de "Miss G". "Augmentation du taux d'absentéisme", "épuisement professionnel", "manque de reconnaissance", et autres nuages flottent autour d'une professionnelle médicale visiblement rouge de colère, les larmes coulant sur les joues, et le poing brandit.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité