Indre-et-Loire : à Braye-sur-Maulne, le maraîcher bio, la yourte de la discorde et la pétition aux 50 000 signatures

Installé depuis 2015 à Braye-sur-Maulne, à l'extrême Nord-Ouest de la Touraine, Manuel Guérin, maraîcher et éleveur, a décidé il y a deux ans de construire une yourte sur pilotis sur son terrain. Mais la nouvelle municipalité n'a qu'une idée en tête, faire disparaître cette habitation légère...

La yourte, logement écolo de Manuel Guérin pour se rapprocher de ses jardins et de ses poules
La yourte, logement écolo de Manuel Guérin pour se rapprocher de ses jardins et de ses poules © M. Guérin

Manuel est revenu dans son village natal de Touraine il y a 6 ans pour monter, sur les terres de son père, une petite exploitation de maraîchage bio. Il s'est ensuite diversifié avec un élevage de poules pondeuses et, pour se faciliter le travail, a bâti en 2019 une yourte sur pilotis de 48 m2 près de ses jardins.

"Cest une construction provisoire, pour quelques années, précise le jeune maraîcher. Mes parents habitent encore à la ferme, papa à la retraite, maman assistante maternelle, c'est une solution satisfaisante pour toute la famille."

Mais après l'élection de juin 2020, la maire nouvellement élue, Mme Cécile Fargeau, demande à Manuel de régulariser sa situation administrative. Et le permis de construire lui est refusé par la Préfecture en février 2021. S'ensuit un arrêté d'expulsion, signé et transmis par la Maire. Cette dernière demande le démontage de la yourte avant le 15 mars.

Derrière les jardins maraîchers, la yourte qui dérange l'Administration et la Maire
Derrière les jardins maraîchers, la yourte qui dérange l'Administration et la Maire © M. Guérin

En guise d'argumentaire, les Batiments de France relèvent la proximité d'une église classée. Et l'on évoque un mauvais exemple en matière d'urbanisation de terres agricoles! Ce qui fait évidemment bondir Manuel, jeune paysan à la fibre écolo :

"On me parle d'urbanisation d'un terrain agricole, c'est une blague! Il s'agit d'une yourte temporaire pour que je puisse travailler correctement mes terres..."

Bien sûr que je suis contre l'urbanisation de terrains agricoles. Quand on construit un lotissement, un aéroport ou une grande surface, les terres sont fichues. Moi, quand je démonterai la yourte, la prairie sera comme avant. Il n'y a ni fondation, ni béton ici...

Manuel Guérin, éleveur et maraîcher

Le maraîcher dispose de quelques semaines supplémentaires puisqu'il a fait jouer son droit de recours et s'apprête à déposer une nouvelle demande pour un permis, précaire cette fois. Mais il digère mal cet acharnement contre sa yourte :

"C'est un peu tendu, il n'y a pas vraiment de discussion. Le premier magistrat de la commune devrait aider ses administrés et les accompagner dans leurs démarches, plutôt que de rester rigide sur l'administratif et leur mettre des bâtons dans les roues. J'ai un élu qui applique la loi à la lettre et me presse de démonter la yourte, alors que j'apporte des choses à cette commune. J'essaie de développer mon activité, j'ai un salarié depuis l'an dernier et j'essaie de basculer son poste en CDI cette année."

La pétition pour Manuel explose les compteurs

Manuel Guérin est loin d'être seul à trouver cette situation totalement absurde. Sur change.org, "des habitants indignés" ont lancé une pétition qui est sur le point de franchir, en 8 jours, les 50 000 signatures! Et les commentaires signés que l'on peut y lire sont particulièrement éloquents :

"Je suis un habitant indigné de Braye sur Maulne. Je connais personnellement Manuel et ses parents. Depuis qu'il s'est installé, nous prenons de bons légumes bio toutes les semaines. J'ai vu au fil des années tout le travail accompli pour le développement de son activité, respectueuse de notre environnement. Son jardin s'est agrandi avec le nombre de foyers lui prenant ses légumes et maintenant ses bons œufs bio issus de poules gambadant dans les prés du coin.
En découvrant tous les soutiens et commentaires de cette pétition, je veux croire que notre municipalité redeviendra conciliante et aidera Manuel à continuer de développer cette fort belle entreprise pour notre plus grand plaisir.
Quel plaisir de mettre au milieu de notre table de bons légumes bio, pleins de saveur !
Hauts les cœurs ! Compte sur nous Manuel !"

Dominique MENARD, France

Un autre exemple :

"Dans notre monde de fous il est donc plus simple de bétonner des terres arables et construire une zone commerciale ou une ferme de 1000 vaches, un élevage de porcs démesuré qu'une yourte démontable dans une pâture. On a touché le fond ou on peut encore creuser?"

Sebastien HUART, France

Le succès incroyable de cette pétition, ce soutien inespéré fait évidemment chaud au coeur de Manuel :

Je me sentais isolé dans mon coin face à une Administration bloquée sur ses principes, ça fait du bien...Certaines personnes ont voulu m'aider parce qu'ils trouvaient cela grotesque. Vu le contexte dans lequel on vit, sanitaire ou écologique, je crois que les gens comprennent mes efforts pour faire avancer les choses.

Manuel Guérin

La Maire de Braye-sur-Maulne n'a pas souhaité répondre à nos questions. Mais certains des signataires de la pétition se sont montré insultants envers l'élue et le maraîcher tient à apporter une dernière précision à ce sujet :

"Je condamne bien sûr ces commentaires. Je ne suis pas contre cette mairie, il ne s'agit pas d'une affaire personnelle. Je veux juste trouver une solution, renouer le dialogue plutôt que de recevoir des courriers avec accusé de réception. Il faut prendre ses responsabilités quand on est Maire, tout le monde a intérêt à ce que je reste là et continue à fournir mes paniers de légumes aux habitants de la commune et des environs."

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture bio agriculture économie environnement