19 000 masques gratuits distribués aux étudiants de Tours par la jeune association Horizon d’Avenir

Créée pendant le premier confinement pour lutter contre la précarité étudiante, l’association caritative Horizon d’Avenir a distribué ce mercredi 16 décembre 2020 au Mame près de 19 000 masques réutilisables aux étudiants de Tours.

Une centaine d'étudiants de Tours sont venus récupérer gratuitement des lots de 10 masques réutilisables mis à disposition par l'association caritative Horizon d'Avenir.
Une centaine d'étudiants de Tours sont venus récupérer gratuitement des lots de 10 masques réutilisables mis à disposition par l'association caritative Horizon d'Avenir. © France Télévisions

Installés dans deux petits chalets en bois à l’entrée du Mame, Matthieu, Maxime, Oisis et Chandni empaquettent dans une ambiance bon enfant des masques de toutes les formes et de toutes les couleurs : blanc, bleu ou rose pâle. Leur mission de ce mercredi 16 décembre 2020 : distribuer gratuitement 19 000 de ces masques réutilisables par paquets de dix aux étudiants de Tours.

Ces jeunes volontaires du jour font partie de l’association caritative Horizon d’Avenir, créée de toute pièce pendant le premier confinement par Matthieu, le président : "Je connais un peu le monde associatif, je travaille parfois pour la Croix Rouge. Mais je voulais vraiment créer mon propre projet."

De gauche à droite : Maxime, Matthieu, Oisis et Chandni, tous bénévoles à Horizon d'Avenir.
De gauche à droite : Maxime, Matthieu, Oisis et Chandni, tous bénévoles à Horizon d'Avenir. © France Télévisions

A tout juste 19 ans, cet étudiant en commerce international a alors fait appel au printemps dernier à son ami du lycée, Maxime : "Ça s’est fait très facilement parce qu’on a des valeurs communes de partage et d’entraide", se rappelle l’élève en droit.   

Leur combat ? Lutter contre la précarité étudiante, encore plus importante avec la crise sanitaire : "De nombreux jeunes ont perdu leur emploi et ont du mal à joindre les deux bouts", s'inquiète Matthieu.  

Au mois de juillet, l’association avait déjà distribué près de 1 800 masques lavables aux étudiants les plus en difficulté avec l’aide du service de santé universitaire (SSU). Une action déjà hébergée gratuitement à l’époque par le site du Mame : "On avait du mal à trouver une salle parce que nous ne sommes pas encore très connus. Mais le Mame a accepté tout de suite, ils sont formidables !", s’exclame Maxime.

C’est d’ailleurs à cette occasion qu’Oisis, étudiante en sociolinguistique et dialectique des langues, est devenue bénévole : "J’étais venue récupérer des masques et leur projet m’a tout de suite plu. J’aime le contact avec les autres, être au service des gens et travailler avec mon cœur. D’autant plus dans une petite association où il y a tout à construire", raconte-t-elle toute sourire sous son masque.

Les bénévoles empaquettent avec soin les lots de 10 masques lavables.
Les bénévoles empaquettent avec soin les lots de 10 masques lavables. © France Télévisions

Dans les dizaines de cartons empilés en ce mercredi 16 décembre aux côtés des quatre bénévoles, des masques réutilisables homologués Afnor, récupérés auprès de six entreprises françaises en surstock.   

Parmi la petite centaine d’étudiants attendus ce jour pour les récupérer, Mathilde ressort ravie : "C’est vraiment cool parce que je n’avais plus de masque et que j’étais obligée de réutiliser le même à chaque sortie. Là j’en ai la dose !"

Dans le pack : 10 masques, une notice et un flyer qui présente l'association.
Dans le pack : 10 masques, une notice et un flyer qui présente l'association. © France Télévisions

Son nouveau pack sous le bras, Sandra ne cache pas elle non plus sa satisfaction : "C’est super pour nous les étudiants parce que mine de rien, un masque c’est cher et on ne peut pas tous se permettre de mettre autant d’argent là-dedans au quotidien !"

Bien qu’ils soient pour le moment mobilisés sur la question sanitaire, les vingt bénévoles d’Horizon d’Avenir souhaitent plus que jamais pérenniser leur projet et diversifier leur aide auprès des jeunes étudiants : accès au sport, accès à la culture et même, lutte contre la discrimination à l’embauche.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire solidarité société covid-19 santé université éducation