• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Collège Jules Ferry de Tours : un sursis pour la classe d'accueil d'enfants étrangers

L'Assemblée nationale a adopté mardi 19 février le projet de loi "pour une école de la confiance". Photo d'illustration. / © Julio Pelaez / Max PPP
L'Assemblée nationale a adopté mardi 19 février le projet de loi "pour une école de la confiance". Photo d'illustration. / © Julio Pelaez / Max PPP

Soulagement ce mardi 19 mars au sein du collège Jules Ferry de Tours. Les personnels de l'établissement, rassemblés pour protester contre la suppression d'une classe d'accueil aux enfants étrangers, ont eu gain de cause.

Par Bertrand Mallen

Ils battaient le pavé dès 8h15 ce mardi matin devant le collège Jules Ferry de Tours. Des enseignants du primaire et du secondaire de plusieurs établissements se sont retrouvés pour protester contre la fermeture d'une classe d'accueil réservée aux élèves "non scolarisés antérieurement". "On veut montrer notre colère", explique Delphine Deschamps, conseillère principale d'éducation au collège. "Pourquoi toucher à un dispositif d'intégration qui fonctionne, à l'heure où des mineurs arrivent sur notre territoire ?"

Un système qui marche

De fait, les arguments et la colère des enseignants ont dû être entendus, puisque la classe ne fermera finalement pas à la rentrée prochaine. Établie depuis 2004 afin d'accueillir des élèves "allophones" (dont le français n'est pas la langue maternelle) et d'accompagner ces mineurs dans leur intégration, cette classe accueille une quinzaine d'élèves. Un système dont a notamment bénéficié, à Tours, Sami Nouri, originaire d'Afghanistan et prodige de la haute couture.
 
Tours : la classe d'accueil aux élèves étrangers ne fermera pas
Soulagés, mais toujours inquiets, les enseignants ont eu gain de cause pour l'instant : la direction académique ne fermera pas la classe en septembre 2019, comme cela était originellement prévu. Mais l'avenir, à l'horizon 2020, reste néanmoins incertain.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?

Les + Lus