Droits des femmes : un concert et une cagnotte pour mettre les victimes de violence conjugale en sécurité

Ce mercredi 8 mars, Le Petit Faucheux, La Guilde de la Transmission et un collectif de femmes, se sont associés pour récolter des fonds, au profit de la Maison des Femmes au CHRU de Tours.

Nom de code :  Ceci n’est pas un barbecue parce que ce sont elles qui vont au charbon pour récupérer de l'argent afin de créer une grande Maison des Femmes de 420 M² au sein de l'hôpital Bretonneau. La soirée 100 % musiciennes et techniciennes était une première en ce jour des droits des femmes. 

Elles : c’étaient Mélanie Loisel à la contrebasse, la danseuse Claire Haenni, Marine Flèche, Yurie Hu ou encore Léa Ciechelski. Toutes avaient déjà joué ensemble, mais jamais sur le même plateau. 

La Maison des Femmes, "un havre de paix"

Pour clôturer le spectacle, quatre chorales, Lume, Lumen Laulu, la Petite Rouge et The Keystones ont interprété "Cancion sin miedo" de Vivir Quintana, une chanson qui dénonce l’inaction du gouvernement mexicain dans le féminicide. Le Mexique en a enregistré une hausse de 137% en 6 ans. En 2021, 577 femmes ont été tuées sous les coups de conjoints ou ex-amis, au Mexique et 122 en France.

Avec d’autres musiciennes, Sockette avait visité la Maison des Femmes du CHRU de Tours, et constaté que le lieu était extrêmement bien pensé : "C’est génial, c’est un havre de paix, ce n’est pas juste une personne qui vous écoute et rien d’autre" explique-t-elle "Là-bas, infirmière, médecin, pédopsychiatre, socio-esthéticiennes... travaillent de concert,  c’est pour cela que nous avons voulu soutenir cette jeune structure.

Au sein de l’hôpital Bretonneau, la Maison des Femmes prend en charge les victimes de violences conjugales en leur proposant un parcours de soins psychologique, sociale et judiciaire (France victime y assure des permanences).

Justine Canales, la coordinatrice de la Maison des Femmes, explique : "nous avons eu plus de 1400 consultations en 2022 et nous continuons de recruter du personnel. 80 % des patientes suivies ont des enfants. Pour cela également, nous proposons un accompagnement… Les féminicides, c’est la partie émergée de l’iceberg" poursuit- elle

Heureusement que toutes les violences conjugales ne se concluent pas par cela. Dans les situations d’urgence, nous hébergeons, mais nous travaillons avec des partenaires, nous pouvons aussi accompagner ces femmes pour déposer plainte. Nous évaluons le degré de dangerosité, le risque d’un décès, d'un suicide.

Justine Canales, de la Maison des Femmes

Actuellement, leurs locaux sont trop petits et inadaptés. " Nous aimerions construire une maison des femmes dans l’hôpital mais pour ce faire, il nous faut un peu plus d’un million 3, aussi l’aide de ces collectifs est précieux et nous les remercions."

La Guilde , Utopia37, et les collectifs de femmes s'interrogent :  "Quand on aide, nous nous substituons à l’état mais les financements de l’ARS, de la CAF et de la préfecture restent insuffisants alors, au final, nous avons toutes voté pour soutenir ce projet " affirme Sockette.


Ce 8 mars, Le petit faucheux a fait salle comble et récolté près de 2200 euros. La cagnotte en ligne, elle, comptabilise 1 500 euros. Le chemin reste encore long à parcourir avant que   la première pierre de cette Maison des Femmes soit posée. En attendant, toutes les chanteuses et musiciennes sont prêtes à réitérer l’expérience dans bien une plus grande salle.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité