Résultats législatives 2022 : à Tours, le duel attendu entre l'écologiste Charles Fournier et le sortant LREM Philippe Chalumeau au second tour

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Hermans .

Le député sortant et le chef de file des écolos de la région arrivent en tête du premier tour des élections législatives dans la 1ère circonscription d'Indre-et-Loire ce dimanche 12 juin.

Le duel attendu aura bien lieu. Dans la 1ère circonscription d'Indre-et-Loire, le chef de file des écologistes du Centre-Val de Loire Charles Fournier (EELV-Nupes) et le député sortant Philippe Chalumeau (Renaissance-Ensemble) arrivent en tête du premier tour des élections législatives. 

Cette circonscription 100% urbaine regroupe la quasi-totalité de la ville de Tours. Majoritairement jeune et diplômé, l’électorat tourangeau avait élu Philippe Chalumeau, marcheur de la première heure, en 2017. Il avait alors obtenu 36,29% des voix dès le premier tour.

Cette fois, il n'obtient "que" 27,38% et arrive en deuxième, derrière Charles Fournier et ses 39,60%.

Les remous de la "vague verte" de 2020

Car, depuis, le paradigme a changé à Tours. La ville fait en effet partie des métropoles françaises passées sous le giron écologiste lors de la "vague verte" des élections municipales de 2020, à l'instar de Bordeaux, Lyon ou encore Poitiers. Pour surfer sur ce succès, les écologistes ont misé gros : Europe Écologie-Les Verts y a investi son chef de file régional, également vice-président de la région, Charles Fournier.

Lors des dernières élections régionales en 2021, ce dernier s'était d'ailleurs illustré en incluant dans sa liste écologiste des candidats étiquetés La France insoumise, avant de faire alliance avec le président de région PS François Bonneau au deuxième tour. De quoi identifier le candidat EELV à Tours comme un Nupes-compatible de la première heure. Les écolos semblent n'avoir eu aucun mal à l'imposer comme le candidat de l'union de la gauche sur la circonscription.

"J'en appelle à tous ceux qui se reconnaissent dans les valeurs de l'écologie", explique ce soir Charles Fournier au micro de France 3, en forme d'appel du pied aux électeurs des deux candidats écolos dissidents. Critiquant "une campagne atone" où "on a voulu faire des législatives une formalité après les présidentielle", le candidat écolo estime "montrer ici qu'il est possible de produire une alternative à Emmanuel Macron". 

La majorité présidentielle en difficulté

Autant dire que, en face, Philippe Chalumeau joue gros lors de ces élections législatives. Avec quatre autres de ses collègues de la majorité, il avait participé au raz-de-marée En Marche de 2017, qui avait raflé quatre des cinq circonscriptions d'Indre-et-Loire au Parti socialiste et aux Républicains. Un "effet Macron" qui, en 2022, a fait long feu, ne lui permettant pas d'être en tête.

Se disant déjà "content" d'atteindre le second tour, le député sortant se dit optimiste pour le second tour, jugeant que la Nupes n'a "quasiment pas" de réserve de voix. Au micro de France 3, il en appelle à "tous ceux qui sont profondément républicains, attachés à nos valeurs, ceux qui ont envie d'ordre, de sécurité" à voter pour lui au deuxième tour. Au bas mot, une séduction en bonne et due forme des électeurs du Républicain Olivier Lebreton, dont Philippe Chalumeau "salue la belle campagne".

Le candidat de la droite (LR-UDI) est une personnalité connue des Tourangeaux, car dans l’opposition au conseil municipal. L’extrême droite présente deux candidats pour Reconquête et le RN. Le Parti animaliste et Lutte ouvrière ont eux aussi proposé une candidature.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité