"Un niveau de prix record" : le panier de fruits et légumes frais a augmenté de 11% en moyenne

L’addition est salée cet été pour remplir son panier de tomates, pêches et poivrons. En juin 2022, les fruits et légumes ont atteint "un niveau de prix record". Un constat de l'Observatoire des prix des fruits et légumes 2022 partagé par les clients et les producteurs du marché Rabelais à Tours ce dimanche.

Cette augmentation de prix record, fait partie du bilan de l’Observatoire des prix et légumes publié par l’association de consommateurs Familles Rurales en juillet 2022. Une hausse qui est plus forte dans l’agriculture conventionnelle que dans le bio (+ 4% pour les fruits et une baisse de 3% pour les légumes) mais ces fruits et légumes bios coûtaient déjà plus cher dans le panier du consommateur.

En conventionnel entre juin 2021 et Juin 2022, l’augmentation moyenne est de 11% soit 2 fois plus que l’inflation avec des prix record comme celui de la pastèque,+ 40%, le poivron vert +35%, la tomate grappe +35% et la pêche +25%.

Comment expliquer cette hausse?

Parmi les différentes explications, la hausse des prix des intrants dans l’agriculture conventionnelle, due à la guerre en Ukraine mais aussi le coût des emballages et de la main d’œuvre.

Rencontré sur le marché Rabelais, c’est le cas de cet exploitant du Sud Touraine, qui a vu entre autres, le prix de ses emballages doubler en quelques mois. "On ne peut pas tout assumer, il y a les coûts de la main d’œuvre qui sont un peu plus élevés, on a des ramassages plus intensifs avec la chaleur et on a énormément de pertes."

Les consommateurs ont aussi changé leurs habitudes et font des choix "On achète chez un commerçant où le prix va bien et on va chez un autre alors que d’habitude on achète tous les fruits et légumes chez le même commerçant. Cette cliente, elle a choisi de consommer moins."

Les cerises, on a vu que cette année elles étaient parfois à 9€ là où l’été dernier elles étaient à 6€, ça veut dire qu’il faut peut-être en manger moins mais préserver la qualité.

Une cliente du marché Rabelais à Tours

Lulu, commerçante bien connue des marchés tourangeaux, fait venir ses fruits et légumes du Sud de la France. La hausse des carburants s’est répercutée sur ses prix de vente.

Il y a quand même le prix du transport, les écotaxes, l’autoroute. Tout ça est à payer donc nous, au niveau de la vente, on répercute toutes ces hausses. On augmente mais notre marge se réduit aussi

Lulu Hervé commerçante

Les commerçants craignent aujourd’hui que l’inflation ne s’installe durablement.

L’association Familles Rurales tire la sonnette d’alarme pour que des mesures soient prises, permettant à toutes les familles de pouvoir s’alimenter mieux et sainement. Aujourd’hui selon l’observatoire des prix des fruits et légumes 2022, "manger au moins 5 fruits et légumes par jour et par personne représente entre 5 % et 16 % d’un SMIC mensuel pour une famille de 4 personnes (2 adultes et 2 enfants)" selon la composition du panier.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité