VIDÉO. "On est le seul restaurant de France qui aimerait fermer", les Restos du Coeur à l'honneur au pot-au-feu géant de Tours

durée de la vidéo : 00h01mn58s
GRAND BANQUET DES RESTOS DU COEUR TOURS ©D.Pouget / C.Gressieux / France Télévisions

6000 parts d'un pot-au-feu revisité ont été dégustées sur quatre marchés de la ville de Tours ce samedi 24 février. Un moment convivial et solidaire au cœur d'une demande de bénéficiaires toujours plus importante. Au total, 30 200 euros ont été récoltés, un record.

Comme tous les ans depuis 28 ans, les Tourangeaux ont largement répondu présent au pot-au-feu des halles de Tours. Un moment solidaire à destination des Restos du Cœur qui fait face à une demande croissante dans ce contexte inflationniste. Au total, ce sont 6000 parts préparées par la cuisine centrale de Tours qui ont été distribuées.

Un pot-au-feu à la touche asiatique

Mais cette année, le pot-au-feu était un petit peu revisité. "On a gardé la tradition du plat avec son bœuf cuit en sauce au cœur d'un plat très parfumé. On lui a donné une dimension asiatique avec un peu de citronnelle et d'herbes fraîches", détaille Ambroise Voreux, le chef cuisinier. 

Un premier pot-au-feu solidaire pour lui et un moment qui lui tenait à cœur. "Il y a des vrais moments de partage, même pour nous ! J'ai cuisiné avec des cuisiniers qui ont l'habitude de faire 8000 plats par jour, moi j'en fais 30. On apprend, on échange, on rigole, l'ambiance est vraiment géniale". 

Romain Colucci, fils du créateur des Restos du Coeur Coluche, est de la partie depuis quatre ans à Tours. "Il y a une ambiance formidable ici. On mange bien, on passe un bon moment et on fait une bonne action. Ça coche toutes les cases !".

Le nombre de repas a été multiplié par 20 entre 1985 et aujourd’hui, c’est énorme ! On est le seul restaurant de France qui aimerait fermer, on ne demande que ça… Tant qu’il y aura besoin, j’espère que l’on pourra répondre présent.

Romain Colucci, administrateur des Restos du Coeur.

Dans un contexte d'inflation, les moments de récoltes pour les Restos comme celui-ci sont les bienvenus. "Au niveau national, il y a eu 20% de fréquentation en plus (par rapport à 2022), on est passé de 142 millions à 170 millions de repas distribués". Pour maintenir le modèle économique des Restos du cœur, Romain Colucci explique avoir "un peu modifié le barème pour pouvoir servir en priorité les plus fragiles. Heureusement, la générosité est toujours présente en France".

1 650 000 repas distribués en 2023 par les Restos du Coeur d'Indre-et-Loire

Au total, 30 200 euros ont été récoltés pour les Restos du Coeur. Ce chèque leur sera remis le 11 mars prochain, date du lancement de la campagne d'été des Restos du Coeur d'Indre-et-Loire.