Une avenue Valéry Giscard d’Estaing verra le jour à Châteauroux

Mort le 2 décembre 2020, l’ancien président Valéry Giscard d'Estaing devrait avoir sa propre avenue dès le début de l’année 2021 à Châteauroux.
 
L'hommage rendu à Valéry Giscard d'Estaing ce mercredi 9 décembre 2020 à Châteauroux.
L'hommage rendu à Valéry Giscard d'Estaing ce mercredi 9 décembre 2020 à Châteauroux. © France Télévisions
Après l’avenue Charles de Gaulle, l’avenue François Mitterrand et l’avenue Jacques Chirac, la ville de Châteauroux devrait bientôt avoir son avenue Valéry Giscard d'Estaing. Une nouvelle annoncée ce mercredi 9 décembre 2020 par l’équipe municipale place de la République, lors de l’hommage national rendu à l’ancien président, décédé le 2 décembre dernier.

Pas si étonnant puisque c’est la tradition depuis de nombreuses années dans cette commune de l’Indre. Quand un ancien président meurt, une rue de la ville est baptisée à son nom. "Ce qui est important c’est le devoir de mémoire. Par la dénomination, on veut que les gens puissent se poser des questions sur qui a été la personne honorée", indique Gilles Averous, maire de Châteauroux.

Le quartier Balsan, le meilleur candidat

Venu pour l’hommage, Jean-Marie se réjouit de cette décision : "C’est quelqu’un qui a fait énormément pour le pays. Mes parents étaient de petits agriculteurs, quand ils ont eu leur retraite, elle était bien améliorée grâce au président."

Léa elle est moins enthousiaste : "Il existe des gens qu’on ne connaît pas mais qui ont fait de belles choses, je pense qu’il faut aussi leur laisser de la place." Quant à Géraldine, ça ne lui fait ni chaud ni froid : "Je ne lis pas le nom des rues. Je ne suis pas née sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing alors ça me parle moins." Même son de cloche du côté de Christine : "Je préférerais voir des noms d’artistes."

Le choix de l’avenue Valéry Giscard d'Estaing sera traité au conseil municipal de février 2021. Elle devrait voir le jour dans le quartier Balsan, près des autres avenues aux noms des présidents défunts.  
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire politique hommage société