Indre : le musée de l'Hospice Saint-Roch à Issoudun à nouveau fermé par la justice

Il pensait avoir trouvé la faille, en organisant des visites privées par groupe de 6 personnes au musée de l'Hospice Saint-Roch à Issoudun, mais l'initiative d'André Laignel, le maire PS de la ville, vient dêtre retoquée par la justice. 

20 février 2021. Le musée st roch à Issoudun (INDRE) accueille des groupe de 6 personnes, avec des consignes sanitaires stricte.
20 février 2021. Le musée st roch à Issoudun (INDRE) accueille des groupe de 6 personnes, avec des consignes sanitaires stricte. © F3CVDL

Rouvrir les lieux de culture coûte que coûte, c'est le combat du maire d'Issoudun. Le week-end du 20 et 21 février, André Laignel avait transformé le musée Saint Roch, en "lieu privé" pour pouvoir organiser des visites en petit comité. 

André Laignel, maire d'Issoudun et vice-président des maires de France, n'a peut être pas dit son dernier mot. Affaire à suivre
André Laignel, maire d'Issoudun et vice-président des maires de France, n'a peut être pas dit son dernier mot. Affaire à suivre © F3CVDL

La préfecture de l'Indre n'a pas attendu pour déclencher une nouvelle procédure judiciaire. Ce jeudi 25 février, le tribunal administratif de Limoges a suspendu les visites dans l'établissement pour la seconde fois. 

La semaine dernière, alors que la justice lui donnait déjà tort, André Laignel estimait son action utile : "elle aura contribué avec beaucoup d'autres initiatives, sur l'ensemble du pays, à accélérer le moment où la culture aura à nouveau droit de cité". Selon lui, "c'est le comble du ridicule que de nous interdire la visite d'un musée. Il n'y a pas de lieu plus en sécurité qu'un musée. On y mange pas, on y boit pas, on y fume pas, on y parle peu et il est recommandé de ne pas toucher aux oeuvres [...] Notre pays a besoin de culture pour vivre, pour survivre, pour résister, mais aussi pour innover". 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture politique covid-19 santé société