La Berrichonne de Châteauroux officiellement reléguée en National 1

Après son match nul à domicile face à Rodez (1-1), ce mardi (20 avril), la Berrichonne de Châteauroux ne peut plus se maintenir en Ligue 2 cette saison. Elle est officiellement reléguée en National 1.

Après 34 journées, Romain Grange et ses coéquipiers sont relégués en National 1.
Après 34 journées, Romain Grange et ses coéquipiers sont relégués en National 1. © PHOTOPQR/LA NOUVELLE REPUBLIQUE/MAXPPP

L’issu de cette saison faisait peu de doutes. Après 34 journées et seulement 22 points, la Berrichonne est reléguée en National 1. Mathématiquement, elle ne peut plus se sauver. Le match nul de ce mardi (20 avril) face à Rodez, au stade Gaston Petit, a condamné le club de Châteauroux. Les Ruthénois ont ouvert le score grâce à Rémy Boissier (71e minute), avant l’égalisation castelroussine à la 77e minute, par Yoan Bonny, 17 ans, issu du centre de formation.

"Là sur les derniers jours, on pouvait s’y attendre. Il fallait tout faire pour gagner le match et espérer quelque chose. On prend acte", a réagi Marco Simone, l’entraineur de la Berri, en conférence de presse de fin de match. Depuis son arrivée, en mars 2021, l’équipe a pris quatre points sur dix-huit possibles. Mais dans une interview à BeIn Sports, l’italien veut mettre en avant le changement de jeu de son équipe.

À mon avis, aujourd’hui, elle a son identité. Et elle joue toujours de la même façon que ce soit à l’extérieur ou à domicile contre n’importe quel club.

Marco Simone

Une saison riche en rebondissements

La saison 2020-2021 n’aura pas été de tout repos pour le club. Il aura vu trois entraineurs en l’espace de quelques mois. Marco Simone a remplacé Benoît Cauet, qui lui-même avait succédé à Nicolas Usaï, le 1er janvier 2021, victime des mauvais résultats de l’équipe.

La Berri a également été rachetée par Abdullah bin Mosaad, intégrant ainsi le United World Group qui compte quatre autres clubs. "Nous avons constaté qu'il y avait une possibilité de relégation", disait alors le prince saoudien. "Mais nous avons la possibilité de remonter rapidement, et dans quelques années nous serons au plus haut niveau en France."

Optimisme pour l'avenir

"L'objectif c'est une seule saison en national", assure Patrick Trotignon, le directeur général castelroussin. "Dernière les mots, il y a aussi des actions. L'ambition reste intact". La saison prochaine, le groupe devrait compter sur Marco Simone. L'entraineur italien est engagé avec le club pour encore deux ans.

Quant aux finances, il faudra faire sans les droits télé (entre 4 et 4 millions et demi d'euros) mais avec une aide à la relégation, qui représente, selon la Berri, 15 % des droits télé. Le maire de Châteauroux, Gil Avérous, se dit prêt à continuer son partenariat avec le club.

J’ai assuré au club que la ville maintiendrait son soutien financier, à hauteur de ce que l’on faisait en Ligue 2, pour lui permettre de disposer des moyens à la remontée rapide.

Gil Avérous

Il reste encore quatre matches avant la fin de la saison. Les Castelroussins se déplaceront à Clermont (26 avril), reçoivent Troyes (01 mai), vont à Guingamp (08 mai) et accueillent Ajaccio (15 mai). Des rencontres pour améliorer – un peu – le bilan de la saison. Pour l’instant, après 34 journées, le club a enregistré 4 victoires, 10 matchs nuls et 20 défaites.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la berrichonne de châteauroux football sport ligue 2